La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 287,07
    +52,93 (+0,85 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 032,99
    +39,56 (+0,99 %)
     
  • Dow Jones

    34 200,67
    +164,68 (+0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1980
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    1 777,30
    +10,50 (+0,59 %)
     
  • BTC-EUR

    47 072,47
    -5 364,74 (-10,23 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,97
    +7,26 (+0,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,07
    -0,39 (-0,61 %)
     
  • DAX

    15 459,75
    +204,42 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 019,53
    +36,03 (+0,52 %)
     
  • Nasdaq

    14 052,34
    +13,58 (+0,10 %)
     
  • S&P 500

    4 185,47
    +15,05 (+0,36 %)
     
  • Nikkei 225

    29 683,37
    +40,68 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    28 969,71
    +176,57 (+0,61 %)
     
  • GBP/USD

    1,3840
    +0,0056 (+0,41 %)
     

Les pistes de la majorité pour endiguer une future vague de surendettement

·1 min de lecture

Malgré une année marquée par le recours massif au chômage partiel, les chiffres du rapport annuel de la Banque de France, publié le 23 mars, se veulent rassurants. En 2020, “seuls” 108.731 dossiers de surendettement ont été déposés devant les commissions. Avec une chute de 24% sur un an, le nombre de saisines est ainsi en recul “exceptionnel” selon le régulateur. La quantité de “primo déposants”, à savoir les ménages qui sont victimes de surendettement pour la première fois, n’a jamais été aussi faible depuis la création de la procédure en 1990.

“La crise dans laquelle nous nous trouvons est bien curieuse. Les indicateurs de la Banque de France, comme la commission ou le fichier des impayés de crédit, nous indiquent que le surendettement recule. Certains ménages doivent probablement passer sous les radars, estime le député LREM Philippe Chassaing. Ils sont de facto surendettés, incapables de payer leurs factures d’énergie ou leurs courses, sans pour autant faire appel à l’aide publique.”

>> A lire aussi - Crédit : vers une hausse des impayés ? Les solutions pour éviter le surendettement

Missionné par le Premier ministre, le parlementaire de Dordogne devra rendre d’ici juillet un rapport au ministre de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire, proposant des solutions pour agir concrètement. Le cadre posé par l’exécutif présente deux grands axes.

Le premier concerne l’accès au microcrédit. Ce dispositif permet aux ménages incapables d’accéder au crédit classique - en raison de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Emploi à domicile : votre nounou ou femme de ménage peut continuer à travailler
Les services des courtiers en crédit et en assurance désormais mieux encadrés
Les assistantes maternelles pourront bien garder les enfants pendant le confinement
Impôt sur le revenu 2021 : les dates limites pour déclarer, département par département
“Le courtier conseil en gestion de patrimoine n’est pas réservé aux plus aisés”