La bourse est fermée

Les pires flops de la Tech des années 2010

Céline Deluzarche, Journaliste
Les pires flops de la Tech des années 2010

Au pays de l’innovation technologique, même ceux que l’on croit indétrônables peuvent tomber de haut. La preuve avec l’histoire de ces huit échecs cuisants qui ont marqué la décennie 2010.

La télévision 3D

Suite à l’incroyable succès du film Avatar, sorti en 3D en 2009, les fabricants de téléviseurs ont immédiatement voulu répliquer la technologie dans nos salons et ont lancé leurs modèles 3D. Malheureusement, l’effet « Waouh » est vite retombé : de 1,3 million de télés 3D vendues en 2014, les ventes ont chuté à 800.000 en 2015 en France, selon l'institut GfK. Le faible nombre de contenus 3D, la contrainte du port de lunettes (différentes selon les marques), une amélioration générale de l’image grâce à l’Oled et aux écrans incurvés… Autant de facteurs qui expliquent que la mayonnaise n’ait jamais pris auprès du grand public. En 2017, les principaux fabricants ont tous annoncé la fin de leurs téléviseurs 3D, misant à présent sur des écrans à ultra-haute définition (4K, voire 8K). Espérons pour eux que cette technologie ne connaisse pas le même sort.


La TV 3D a laissé place à la ultra-haute définition. © Philips

Le Blackberry

En 2009, Blackberry vendait un téléphone sur cinq dans le monde et s’affichait comme le leader mondial. Trois ans plus tard, sa part de marché avait dégringolé à 5 %, et en 2016, elle était tombée à moins de… 0,1 %. La marque canadienne annonçait cette année-là renoncer à produire de nouveaux modèles, se contentant de sous-traiter la fabrication à des sociétés asiatiques. Une des premières causes de ce flop retentissant tient en 6 lettres : iPhone. Blackberry a mal anticipé le succès de l’écran tactile, se cramponnant à son sacro-saint clavier physique. Ajoutez à cela la diffusion gratuite d’Android, permettant à n’importe quel fabricant de concurrencer Blackberry avec des modèles à bas coût, des erreurs stratégiques de la direction, et vous obtenez un des plus gros désastres technologiques de la décennie.


Part de marché du système d’exploitation...

> Lire la suite sur Futura

Ce contenu peut également vous intéresser :