La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 742,25
    -11,72 (-0,17 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 977,90
    -6,60 (-0,17 %)
     
  • Dow Jones

    34 429,88
    +34,87 (+0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,0531
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    1 797,30
    -3,80 (-0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    16 158,23
    -1,19 (-0,01 %)
     
  • CMC Crypto 200

    404,33
    +2,91 (+0,72 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,34
    -0,88 (-1,08 %)
     
  • DAX

    14 529,39
    +39,09 (+0,27 %)
     
  • FTSE 100

    7 556,23
    -2,26 (-0,03 %)
     
  • Nasdaq

    11 461,50
    -20,95 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    4 071,70
    -4,87 (-0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    27 777,90
    -448,18 (-1,59 %)
     
  • HANG SENG

    18 675,35
    -61,09 (-0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,2296
    +0,0040 (+0,33 %)
     

Pirès Beaune profite du Budget et veut taxer les plus riches

GERARD JULIEN / AFP

Successions, assurance-vie, emploi à domicile… La députée PS veut raboter des niches populaires.

A la fois pilier de la commission des Finances, où elle siège depuis dix ans, et porte-parole du groupe socialiste à l’Assemblée, Christine Pirès Beaune profite du débat du Budget pour s’en prendre à des vaches sacrées de la fiscalité. Après une tentative infructueuse en 2021, elle travaille sur une nouvelle proposition de loi pour taxer davantage les successions et rogner les avantages fiscaux de l’assurance-vie. Elle espère rallier le député MoDem Jean-Paul Mattei, qui voulait taxer les superdividendes.

Convaincre les Insoumis

Et aussi convaincre les Insoumis, plutôt que de s’accrocher à leur promesse de ponctionner les héritages au-delà de 12 millions, qui serait censurée par le Conseil constitutionnel. La députée du Puy-de-Dôme cible aussi le crédit d’impôt pour les emplois à domicile, qui profite aux plus aisés. "Il peut servir au bricolage ou au coaching sportif, il faut resserrer le champ des activités." Elle a fait passer un amendement obligeant les bénéficiaires à préciser la nature de leurs dépenses. Un premier pas. Enfin, elle veut recentrer le crédit d’impôt recherche sur les PME innovantes en plafonnant le montant des dépenses éligibles.

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi