La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 233,94
    +67,67 (+0,94 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 257,98
    +16,86 (+0,40 %)
     
  • Dow Jones

    33 926,01
    -127,93 (-0,38 %)
     
  • EUR/USD

    1,0798
    -0,0113 (-1,04 %)
     
  • Gold future

    1 865,90
    -50,40 (-2,63 %)
     
  • BTC-EUR

    21 694,78
    -121,06 (-0,55 %)
     
  • CMC Crypto 200

    535,42
    -1,43 (-0,27 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,23
    -2,65 (-3,49 %)
     
  • DAX

    15 476,43
    -32,76 (-0,21 %)
     
  • FTSE 100

    7 901,80
    +81,64 (+1,04 %)
     
  • Nasdaq

    12 006,96
    -193,86 (-1,59 %)
     
  • S&P 500

    4 136,48
    -43,28 (-1,04 %)
     
  • Nikkei 225

    27 509,46
    +107,41 (+0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 660,47
    -297,89 (-1,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,2056
    -0,0173 (-1,41 %)
     

Peut-on regarder Pinocchio version Netflix avec des enfants ?

Quatre mois après la version live de Disney, Netflix dégaine sa propre itération du conte de Pinocchio, dirigée par le cinéaste Guillermo del Toro (La Forme de l’Eau, Pacific Rim). Une adaptation somptueuse visuellement, mais qui ne plaira pas à tout le monde, notamment aux plus petits.

« Ne mens pas ou ton nez va s’allonger, comme Pinocchio ! » Vous avez probablement déjà entendu cette phrase dans votre enfance, telle une menace renforcée par le visionnage du dessin-animé culte de Disney. Le pantin en bois s’invite absolument partout, cette année : dans le jeu vidéo Lies of P, dans une adaptation live avec Tom Hanks sortie en septembre sur Disney+, et désormais dans un film en stop-motion imaginé par Guillermo del Toro. Disponible sur Netflix ce vendredi 9 décembre 2022, cette réécriture du conte de Pinocchio est beaucoup plus sombre que les précédentes apparitions de la marionnette animée. Dès le premier teaser, le réalisateur nous mettait en garde : « Je vais vous raconter une histoire. Une histoire que vous croyez sûrement connaître mais en fait, non, pas vraiment. »

Le ton était déjà annoncé : Pinocchio version Netflix se détachera de la version édulcorée de Disney. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le papa de Pacific Rim ou du Cabinet de Curiosités n’y est pas allé de main morte.

[Lire la suite]