Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    39 149,76
    -261,45 (-0,66 %)
     
  • Nasdaq

    17 713,60
    +216,79 (+1,24 %)
     
  • Nikkei 225

    39 173,15
    +368,50 (+0,95 %)
     
  • EUR/USD

    1,0720
    -0,0016 (-0,15 %)
     
  • HANG SENG

    18 072,90
    +45,19 (+0,25 %)
     
  • Bitcoin EUR

    57 590,73
    +1 291,93 (+2,29 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 274,87
    +25,75 (+2,06 %)
     
  • S&P 500

    5 468,76
    +20,89 (+0,38 %)
     

Pink a failli mourir d'une overdose lorsqu'elle était adolescente

Tim Mosenfelder

Pink a failli mourir d’une overdose lorsqu'elle était adolescente. Ce lundi 23 octobre, la chanteuse de 44 ans a raconté en interview qu’elle avait frôlé la mort quelques semaines avant de signer son premier contrat.

« J’étais punk. J’étais une grande gueule. J’en voulais à tout le monde. J’ai grandi dans une maison où chaque jour mes parents se criaient dessus en se jetant des objets. Ils se détestaient », a-t-elle confié dans « 60 Minutes ».

« Je me suis droguée. Je vendais de la drogue », a-t-elle ajouté, soulignant que cela l’avait amenée à être expulsée de chez elle et à abandonner ses études.

Un cocktail d’ecstasy, de phéncyclidine et méthamphétamine

Pink a admis que ce soir de Thanksgiving en 1995, elle avait « déraillé ». « J’étais en pleine rave party et j’ai fait une overdose. J’étais sous ecstasy, phéncyclidine, méthamphétamine et toutes sortes de choses. J’étais HS. C’était trop. »

PUBLICITÉ

À lire aussi Pink se confie sur son opération

La journaliste lui a demandé si elle « avait failli mourir ». Ce à quoi Pink a répondu « Oui ». Cette expérience traumatisante a été un tournant pour elle. L’interprète de « Family Portrait » a arrêté de consommer des « drogues dures » et quelques semaines plus tard, elle a obtenu son premier contrat d’enregistrement avec son groupe R & B Choice.

« C’était la dernière fois que je touchais à une drogue »

En 2012, Pink avait déclaré à « Shape Magazine » qu’elle n’avait pas été hospitalisée à cause de son overdose, mais que ...


Lire la suite sur ParisMatch