La bourse est fermée

Les pilotes de Hop! souffrent d'une "fatigue générale préoccupante"

1 / 2

Les pilotes de Hop! souffrent d'une "fatigue générale préoccupante"

43% des pilotes se disent à "bout de force", selon une étude qui vient appuyer les dires des syndicats. Lesquels ont appelé à une grève de six jours jeudi dernier. 

D'après une expertise remise en CHSCT (Comité d'Hygiène, de Sécurité et des Conditions de travail), les pilotes de la compagnie aérienne Hop!, filiale d'Air France, sont dans un état de "fatigue générale préoccupante" en raison d'une forte dégradation de leurs conditions de travail. 
    
Présentée le 14 juin au comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail du corps des pilotes, cette expertise vient corroborer les affirmations des deux syndicats (SNPL et FUC) qui ont appelé à six jours de grève jusqu'à mardi soir, un mouvement suivi selon la compagnie par plus d'un quart des pilotes. Elle s'appuie sur un questionnaire auquel ont répondu 396 pilotes sur 900, et des entretiens individuels.

"Anxiété et démoralisation"

L'enquête fait état de "risques psychosociaux en forte augmentation" depuis la fusion des compagnies Regional, Brit'air et Airlinair qui a donné naissance à Hop! en 2016 et rendu caducs les accords sociaux précédents. Cette fusion complexe, couplée avec un plan de départs volontaires de 245 salariés, a suscité un sentiment "d'instabilité" et la cinquantaine de départs de pilotes vers Air France fin 2016 a "provoqué une désorganisation profonde qui est venue se surajouter".
    
Enfin, la réduction de la flotte de Hop!, soumise à la double concurrence du train à grande vitesse et des compagnies aériennes low cost, provoque "anxiété et...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi