Marchés français ouverture 1 h 36 min

Etat, syndicats... qui pour piloter le futur régime universel de retraite ?

Outre les nombreuses questions liées à la complexité de la transition vers le système universel de retraite par points, se posent celles de qui pilotera et de quelle façon les paramètres, à savoir principalement les valeurs d’achat et liquidative du point, l’âge pivot, l’indexation des pensions, le taux de cotisation, l’évolution du plafond et les durées de cotisation requises pour bénéficier pleinement de la pension minimum universel (85% du Smic net). Pour mieux comprendre ce qui se joue il faut d’abord rappeler la façon dont est piloté notre système de retraite actuel. Aujourd’hui, le système s’organise autour de quatre modes de gouvernance. Tout d’abord, il y a la gestion tripartite qui implique trois acteurs : l’État, les représentants du patronat et les représentants des salariés. Ce mode de gouvernance concerne la Caisse nationale d’assurance vieillesse (Cnav) et donc le régime de base des salariés du secteur privé. Dans la gestion de la Cnav, il y a une forte dominance du gouvernement qui peut ajuster les paramètres du système de façon planifiée ou en fonction des besoins du moment et qui nomme le directeur. Par le passé, ce mode de gestion s’est illustré par une volonté de maintenir l’équilibre financier au fil de l’eau sans véritable ambition d’accumulation de réserve financière pour lisser la transition. Les 37 milliards d’euros du Fonds de réserve des retraites créé en 1997 par le gouvernement Jospin sont souvent jugés insuffisants pour faire face au besoin de financement.

Ensuite, il y a la gestion bipartite qui implique les représentants du patronat et les représentants des salariés. Ce mode de gestion est celui adoptée par la caisse de retraite complémentaire (Agirc-Arrco) des salariés du privé. Il y a également l’autogestion. Ce mode de gestion autonome est celui adopté par les régimes des professions libérales. Les représentants des assurés (actifs et retraités) administrent leur caisse. Ces deux modes de gestion (bipartite et autonome) ont souvent privilégié

(...) Cliquez ici pour voir la suite

PS4 : 25% de réduction sur l’abonnement au PlayStation Plus
Discrimination à l'embauche : les grandes entreprises, ces (très) mauvaises élèves
L’Irak risque d’être “le théâtre où l’Iran et les USA communiquent”, avertit un institut
Réforme des retraites : plusieurs millions d'euros dans des cagnottes pour soutenir les grévistes
Renault dévoile les Clio et Captur E-Tech, ses premiers modèles hybrides