La bourse est fermée
  • Dow Jones

    35 039,63
    +246,96 (+0,71 %)
     
  • Nasdaq

    14 889,94
    +109,41 (+0,74 %)
     
  • Nikkei 225

    27 728,12
    +144,04 (+0,52 %)
     
  • EUR/USD

    1,1840
    -0,0003 (-0,02 %)
     
  • HANG SENG

    26 204,69
    -221,86 (-0,84 %)
     
  • BTC-EUR

    34 383,36
    +546,76 (+1,62 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 001,62
    +25,73 (+2,64 %)
     
  • S&P 500

    4 426,80
    +24,14 (+0,55 %)
     

Une 'pierre de Rosette' pourrait aider les scientifiques à résoudre le mystère des éruptions solaires

·1 min de lecture

Lorsque le Soleil ne dort pas, il déborde d'activité, en témoignent les éruptions solaires géantes. Celles-ci prennent généralement plusieurs formes : les plus violentes sont soit des faisceaux étroits de matière solaire, appelés jets, soit de grandes bulles de cette même matière, appelées éjections de masse coronale. D'autres fois, les rafales d'énergie et de particules solaires ne parviennent pas à s'élancer dans l'espace, puis retombent vers le Soleil. C'est ce qu'on appelle une éruption partielle.

Mais en mars 2016, des scientifiques de la NASA ont détecté une éruption qui ne correspondait pas exactement à ces catégories : le Soleil a craché une couche chaude de matière solaire qui était trop grande pour un jet, mais trop étroite pour une éjection de masse coronale. Une demi-heure plus tard, une éruption partielle a émergé du même endroit, projetant du plasma plus froid qui s'est finalement effondré sur lui-même.

À lire aussi — Une éruption solaire été observée pour la première fois par un satellite

De nouvelles recherches présentées cette semaine à l'American Astronomical Society ont qualifié l'événement d'éruption "pierre de Rosette", car il relie les trois formes d'éruptions solaires et suggère même qu'elles pourraient avoir la même origine. "Cet événement est un chaînon manquant, où nous pouvons voir tous les aspects des différents types d'éruptions en un seul petit paquet bien ordonné", a déclaré Emily Mason, spécialiste des sciences solaires au Goddard Space Flight Center (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La Terre a basculé sur le côté il y a 84 millions d'années avant de se redresser, selon une étude
Covid-19 : pourquoi le variant Delta pourrait constituer la plus grande menace chez les vaccinés
Les humains pourraient se reproduire sur Mars, selon une étude
Des chercheurs ont résolu un vieux mystère lié à la formation des aurores boréales
Douze symptômes de Covid long à aborder avec votre médecin, entre fatigue et essoufflement

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles