La bourse ferme dans 3 h 34 min
  • CAC 40

    6 125,67
    +78,36 (+1,30 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 573,12
    +34,24 (+0,97 %)
     
  • Dow Jones

    31 438,26
    -62,42 (-0,20 %)
     
  • EUR/USD

    1,0571
    -0,0016 (-0,15 %)
     
  • Gold future

    1 824,40
    -0,40 (-0,02 %)
     
  • BTC-EUR

    19 888,48
    -440,55 (-2,17 %)
     
  • CMC Crypto 200

    459,28
    -2,52 (-0,54 %)
     
  • Pétrole WTI

    111,11
    +1,54 (+1,41 %)
     
  • DAX

    13 301,10
    +115,03 (+0,87 %)
     
  • FTSE 100

    7 352,47
    +94,15 (+1,30 %)
     
  • Nasdaq

    11 524,55
    -83,07 (-0,72 %)
     
  • S&P 500

    3 900,11
    -11,63 (-0,30 %)
     
  • Nikkei 225

    27 049,47
    +178,20 (+0,66 %)
     
  • HANG SENG

    22 418,97
    +189,45 (+0,85 %)
     
  • GBP/USD

    1,2232
    -0,0038 (-0,31 %)
     

La pierre francilienne reste solide

X. Popy/Réa

La reprise des transactions fluidifie le marché immobilier parisien. Les prix dans la capitale se stabilisent, tandis que la Seine-Saint-Denis voit les siens s'envoler, et la grande couronne gagner en attractivité.

"Non, contrairement à ce que l'on peut lire parfois, le marché immobilier ne s'écroule pas à Paris", tance Thierry Delesalle, président de la Commission des statistiques de la chambre des Notaires du Grand Paris. Au contraire, les transactions sont fluides et les prix n'augmentent plus, c'est presque une situation idéale." Les logements en vente sont un peu plus nombreux qu'auparavant: "Les acquéreurs ont davantage de choix et négocient donc un peu", souligne Thibault Gallot-Lavallée, notaire à Neuilly-sur-Seine. Au premier trimestre 2022, les transactions ont ainsi bondi de 8% par rapport au premier trimestre 2021: "Les acquéreurs cherchent des petites surfaces comme pied-à-terre après une installation en grande banlieue ou province", ajoute Thibault Gallot-Lavallée.

Lire aussi

Très légère baisse des prix à Paris

Les prix, eux, ont fléchi de 1,2% sur un an dans la capitale, se stabilisant à 10.500 euros le m² moyen et variant de 8.830 euros dans le XIXe arrondissement à 13.820 dans le VIe arrondissement . "L'écart va même de 8.030 euros le m² dans le quartier La Chapelle à 17.400 euros le m² quartier Notre-Dame", précise Thibault Gallot-Lavallée. Dans la petite couronne, la Seine-Saint-Denis voit ses prix croître plus rapidement que dans les autres départements, avec parfois des hausses à deux chiffres pour les maisons (+ 13,5% à Tremblay-en-France et +11,8% à Aulnay-sous-Bois). Si l'activité se maintient dans les Hauts-de-Seine, elle recule en revanche dans le Val-de-Marne, avec des ventes en baisse de 17% sur un an pour les maisons et de 5% pour les appartements. Pour les appartements, le prix moyen est de 6.620 euros le m² dans les Hauts-de-Seine, 5.210 euros le m² dans le Val-de-Marne et 4.110 euros le m² en Seine-Saint-Denis. Pour les maisons anciennes, il faut compter 6.670 euros le m² dans les Hauts-de-Seine, 5.340 euros le m² dans le Val-de-Marne et 4.230 euros le m² en Seine-Saint-Denis.

Lire aussi

Des reports dynamiques

En grande couronne, les Yvelines, m[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles