La bourse ferme dans 6 h 50 min
  • CAC 40

    5 982,80
    -56,89 (-0,94 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 448,23
    -36,25 (-1,04 %)
     
  • Dow Jones

    30 316,32
    +825,43 (+2,80 %)
     
  • EUR/USD

    0,9942
    -0,0044 (-0,44 %)
     
  • Gold future

    1 719,70
    -10,80 (-0,62 %)
     
  • BTC-EUR

    20 267,52
    +57,55 (+0,28 %)
     
  • CMC Crypto 200

    456,29
    +10,86 (+2,44 %)
     
  • Pétrole WTI

    86,32
    -0,20 (-0,23 %)
     
  • DAX

    12 549,99
    -120,49 (-0,95 %)
     
  • FTSE 100

    6 998,49
    -87,97 (-1,24 %)
     
  • Nasdaq

    11 176,41
    +360,97 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 790,93
    +112,50 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    27 120,53
    +128,32 (+0,48 %)
     
  • HANG SENG

    18 087,97
    +1 008,46 (+5,90 %)
     
  • GBP/USD

    1,1411
    -0,0064 (-0,55 %)
     

Le PIB de la Russie a chuté de 4 % sur un an au deuxième trimestre

Le produit intérieur brut (PIB) de la Russie s'est contracté de 4 % au deuxième trimestre par rapport à la même période en 2021, selon une estimation statistique officielle publiée vendredi 12 août, montrant l'impact des sanctions économiques contre Moscou. Le PIB s'est élevé "à 96 % (de sa valeur) à la même période en 2021, selon les estimations préliminaires", a déclaré l'agence de statistiques Rosstat dans un communiqué, ajoutant qu'une évaluation plus complète serait publiée le 9 septembre. Il s'agit des premiers chiffres de Rosstat portant sur la croissance sur un trimestre plein en Russie depuis le lancement de l'offensive de Moscou contre l'Ukraine, fin février.

Après le déclenchement de cette intervention militaire, les pays occidentaux ont imposé de lourdes sanctions à Moscou qui pèsent sur l'économie russe. Si le PIB russe avait enregistré au premier trimestre 2022 une croissance de 3,5 % sur un an, selon Rosstat, le pays s'enfonce désormais dans une période de récession. La Banque centrale russe a indiqué vendredi s'attendre à une contraction du PIB comprise entre 4 % et 6 % en 2022, puis entre 1 % et 4 % en 2023, avant une remontée à partir de 2024.

"Le déclin du PIB atteindra un plancher lors des six premiers mois de 2023", a estimé vendredi le vice-gouverneur de la Banque centrale, Alexeï Zabotkine. "L'économie se dirige vers un nouvel équilibre à long terme (…) Avec la transformation de l'économie, la croissance reprendra", a-t-il ajouté. Les sanctions occidentales, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le Conseil constitutionnel valide la loi pouvoir d'achat malgré des réserves "inédites"
Brésil : elle escroque sa mère d'une centaine de millions d'euros d'œuvres d'art
Hérault : un vigneron recrute des campeurs pour effrayer les sangliers
Sécheresse : le golf de Pornic échappe aux restrictions d’eau grâce à une solution écologique
Tourisme : ce pays de rêve va désormais privilégier les "gros dépensiers"