Marchés français ouverture 3 h 29 min

Pièces automobiles: "ça va se tarir", prévient Novares 

1 / 2

Pièces automobiles: "ça va se tarir", prévient Novares 

Les difficultés d'approvisionnement en pièces détachées pour l'industrie automobile à cause de l'épidémie de coronavirus risquent de perdurer un bon moment. 

Sur BFM Business, Pierre Boulet, directeur général de Novares fournisseur de solutions plastiques présentes dans 500 modèles de voitures et qui opère 5 usines en Chine est en effet assez pessimiste. Un de ses sites est fermé et les quatre autres tournent au ralenti.

"On a un approvisionnement qui est chaotique mais de toutes façons les productions de nos clients sont elles aussi chaotiques. Donc on a un système qui s'ajuste, on produit entre 30 et 50% des volumes habituels. Donc globalement, sur le premier trimestre, on va avoir une chute de volume qui va être de l'ordre de 60%". Ce qui est colossal.

Si pour le moment, les usines européennes des constructeurs, comme celles de PSA, ont encore du stock de pièces détachées mais "ça va se tarir suivant les fournisseurs, suivant les stocks", prévient Pierre Boulet.

Pire, le directeur général prévoit "une foire d'empoigne" lorsque la crise sanitaire sera passée. "Quand bien même ça repartirait après la mi-mars, on va avoir un système qui va osciller dans le temps puisque nos clients ne vont pas produire les véhicules qu'ils veulent mais ceux qu'ils peuvent avec les pièces qu'ils auront. Et donc l'approvisionnement en Chine sera chaotique en fonction des transports. Et on a quelques pièces qu'on envoie de Chine en Europe et donc là,...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi