La bourse est fermée

Des photos Facebook utilisées par une entreprise de surveillance

1 / 2

Des photos Facebook utilisées par une entreprise de surveillance

Une entreprise israélienne spécialisée dans les solutions de surveillance a puisé dans les photos Facebook pour concevoir un outil de reconnaissance faciale.

Personne n'aura interrogé Mark Zuckerberg sur le sujet lors de son audience au Congrès, la semaine passée. Pourtant, les possibilités données par Facebook en matière de surveillance constituent une question cruciale.

Ces cinq dernières années, une société israélienne spécialisée dans les solutions de surveillance a aspiré des milliers de photos Facebook pour constituer une immense base de données. Cette banque d'images - qui a aussi pioché parmi les vidéos YouTube - a alimenté un outil de surveillance basé sur la reconnaissance faciale, rapporte Forbes. Après l'affaire Cambridge Analytica, il s'agit d'un autre cas emblématique d'exploitation des données personnelles des utilisateurs de Facebook.

Le service, baptisé Face-Int, a été élaboré par Terrogence, une société spécialisée dans les outils de surveillance, rachetée en 2017 par l'entreprise israélienne Verint. Toutes deux comptent le gouvernement américain parmi leurs clients et se destinent à la prévention du terrorisme. En tout, 35.000 photos et vidéos liées à des activités terroristes ont été exploitées, mentionne le site de Terrogence.

La reconnaissance faciale, nerf de la guerre

Terrogence et Verint ne précisent pas de quelle façon de telles images ont pu être récoltées. Au même titre que Cambridge Analytica, ces deux sociétés ont pu tirer profit du manque de protection de Facebook à l'égard des...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi