La bourse ferme dans 2 h 8 min
  • CAC 40

    6 269,69
    +35,55 (+0,57 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 020,88
    +27,45 (+0,69 %)
     
  • Dow Jones

    34 035,99
    +305,10 (+0,90 %)
     
  • EUR/USD

    1,1989
    +0,0013 (+0,11 %)
     
  • Gold future

    1 778,10
    +11,30 (+0,64 %)
     
  • BTC-EUR

    50 974,25
    -1 709,39 (-3,24 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 363,79
    -17,15 (-1,24 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,49
    +0,03 (+0,05 %)
     
  • DAX

    15 416,56
    +161,23 (+1,06 %)
     
  • FTSE 100

    7 024,27
    +40,77 (+0,58 %)
     
  • Nasdaq

    14 038,76
    +180,92 (+1,31 %)
     
  • S&P 500

    4 170,42
    +45,76 (+1,11 %)
     
  • Nikkei 225

    29 683,37
    +40,68 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    28 969,71
    +176,57 (+0,61 %)
     
  • GBP/USD

    1,3792
    +0,0007 (+0,05 %)
     

Cette photo montre des champs magnétiques tourbillonnant autour d'un trou noir

·1 min de lecture

Lorsque les scientifiques ont publié la première photo d'un trou noir en 2019, l'image ressemblait plus à une tache qu'à un instantané détaillé. Mais une nouvelle photo dévoilée mercredi offre une vue plus nette des puissants champs magnétiques qui forment une boucle autour du bord interne du trou noir.

Depuis 2009, les scientifiques de la collaboration internationale Event Horizon Telescope (EHT) observent le trou noir au centre de la galaxie supergéante Messier 87 (M87), située à environ 54 millions d'années-lumière de la Terre. La plupart de la matière qui s'approche du bord d'un trou noir est aspirée par l'horizon des événements — la limite après laquelle la gravité du trou noir est si forte que tout, y compris la lumière, est dévoré. Mais certaines particules parviennent à échapper à l'abîme et sont projetées dans l'espace sous forme de jets qui s'étendent bien au-delà du bord de la galaxie.

À lire aussi — Des astronomes identifient pour la première fois un trou noir en mouvement

Avant la publication de leurs nouvelles recherches mercredi, les scientifiques de l'EHT savaient que les champs magnétiques jouaient un certain rôle dans l'éjection de la matière de ce trou noir et d'autres semblables. "La question ouverte depuis la première image [en 2019] était de savoir exactement quelle était la structure de ces champs magnétiques et quelle était leur force", déclare Andrew Chael à Insider, chercheur au Princeton Center for Theoretical Science.

Après avoir observé la nouvelle (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Elon Musk sommé de retirer un tweet qui menaçait des employés de Tesla
Un article du New York Times a été vendu sous forme de jeton NFT pour plus de 500 000 $
Des photos sous-marines dévoilent des créatures cachées sous l'Antarctique depuis des décennies
Bientôt un filtre anti-pornographie sur les smartphones dans l'Utah ?
Ce nouveau télescope immergé recherche des particules venues de l'espace