La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 385,14
    +96,81 (+1,54 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 017,44
    +64,99 (+1,64 %)
     
  • Dow Jones

    34 382,13
    +360,68 (+1,06 %)
     
  • EUR/USD

    1,2146
    +0,0062 (+0,51 %)
     
  • Gold future

    1 844,00
    +20,00 (+1,10 %)
     
  • BTC-EUR

    40 041,97
    -673,10 (-1,65 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,33
    +39,77 (+2,93 %)
     
  • Pétrole WTI

    65,51
    +1,69 (+2,65 %)
     
  • DAX

    15 416,64
    +216,96 (+1,43 %)
     
  • FTSE 100

    7 043,61
    +80,28 (+1,15 %)
     
  • Nasdaq

    13 429,98
    +304,99 (+2,32 %)
     
  • S&P 500

    4 173,85
    +61,35 (+1,49 %)
     
  • Nikkei 225

    28 084,47
    +636,46 (+2,32 %)
     
  • HANG SENG

    28 027,57
    +308,90 (+1,11 %)
     
  • GBP/USD

    1,4102
    +0,0050 (+0,36 %)
     

Cette photo de la "maison de Poutine à Sotchi" n’existe pas

·2 min de lecture

Des images montrant une intrigante villa dans une forêt, qui serait la résidence du président russe Vladimir Poutine, ont fait surface début avril sur Twitter, Facebook et Instagram. Mais ces images ne sont que le fruit de l’imagination d’un architecte.

"Je la verrai bien sur un site immobilier spécialisé pour les génies du mal", glisse un utilisateur de Twitter, qui reprend une publication issue du compte @HiraethResists. Le 4 avril, ce compte anglophone a diffusé deux photos d’une villa blanche très futuriste, se dressant au milieu d’une forêt. La légende, qui se termine par le hashtag #EvilBuildings ("édifices du diable"), indique qu’il s’agit de "la maison de Poutine à Sotchi". Le tweet a été liké plus de 33 000 fois et les images ont également été reprises sur Facebook.

Pourquoi c’est faux ?

Bien que très réalistes, les images accompagnant les publications sur les réseaux sociaux ne sont pas des photographies. Ce sont en fait des éléments de visualisation, qui permettent d’imaginer à quoi pourrait ressembler une maison appartenant au président russe Vladimir Poutine.

En effectuant une recherche d’image inversée, on tombe notamment sur un article du magazine en ligne Designboom, spécialisé dans le design et l’architecture. Il parle de la villa comme d’une "œuvre radicale [suggérant] l'atmosphère d'une cachette crapuleuse", et contient d’autres images du projet.

Ces visuels sont apparus en ligne pour la première fois le 25 janvier dernier, sur le compte de Roman Vlasov, un architecte et designer d'intérieur russe, dont le nom est d’ailleurs cité dans toutes les publications. La confusion est probablement née de la légende inscrite par Vlasov lui-même sur Instagram : il donne aux images le titre de "maison de Poutine", mais ajoute en sous-titres "ou une histoire à quoi sa villa pourrait ressembler."

Un projet de "maison cosmique"

Roman Vlasov n’en est d’ailleurs pas à sa première fantaisie. Parmi ses autres idées originales : celle d’une "maison cosmique". En légende d’une publication Instagram, il prédit qu’un jour, "nous serons capables de surmonter la force de gravité". Et d’expliquer : "C'est pourquoi je vous propose une série de plusieurs maisons de l'avenir... et peut-être déjà du présent".

Il n’a pas échappé à l’architecte que les clichés de la villa imaginaire de Poutine sont devenus viraux. Il a donc décidé de profiter de leur notoriété, et les a mis en vente sous la forme d'une œuvre d'art numérique, ou NFT (pour Non Fongible Tokens). L’acheteur détiendra un titre de propriété sur ces images.