Marchés français ouverture 2 h 22 min
  • Dow Jones

    34 751,32
    -63,07 (-0,18 %)
     
  • Nasdaq

    15 181,92
    +20,39 (+0,13 %)
     
  • Nikkei 225

    30 490,00
    +166,66 (+0,55 %)
     
  • EUR/USD

    1,1776
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • HANG SENG

    24 765,45
    +97,60 (+0,40 %)
     
  • BTC-EUR

    40 790,05
    -575,03 (-1,39 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 228,87
    -4,42 (-0,36 %)
     
  • S&P 500

    4 473,75
    -6,95 (-0,16 %)
     

Philippot, Dupont-Aignan: les souverainistes foncent dans l’impasse des antipass

·2 min de lecture

Florian Philippot, Nicolas Dupont-Aignan ou François Asselineau ont pris la tête des manifestations contre la politique sanitaire. Ces énarques convertis au complotisme n’en tirent aucun profit dans les sondages.

L’encre est tout juste sèche et la lettre prête à partir. Il y a quelques jours, Florian Philippot, leader des Patriotes, a finalisé le courrier qu’il va envoyer à quelque 35 000 maires pour solliciter leur parrainage à l’élection présidentielle. La fameuse course aux 500 signatures. "C’est un vrai défi pour notre parti, reconnaît-il, mais avec des représentants sur tout le territoire et quelques dizaines d’élus, c’est possible." L’ex-numéro deux du Front national compte surtout sur sa résurrection médiatique pour lui faciliter la tâche. Durant l’été, il est devenu le chef de file incontesté des manifestations antipass sanitaire. Une mobilisation qui a surpris par son ampleur au milieu de la torpeur estivale : quelque 237 000 personnes se sont rassemblées le 7 août dans toute la France et les cortèges comptaient encore 160 000 personnes le 28 août.

Lignes jaunes franchies

"Difficile de m’accuser de récupération politique, prévient le nouveau meneur des antivax, sachant que j’ai commencé à défiler fin octobre, quand on était à peine une cinquantaine sous les fenêtres du ministre de la Santé Olivier Véran." Le mouvement a véritablement décollé après le 12 juillet, date de l’officialisation de la mesure par Emmanuel Macron. A en croire Florian Philippot, les adhésions à son microparti ont même explosé pour dépasser les 25 000 adhérents, soit quelque 500 000 euros de cotisations supplémentaires pour financer sa future campagne. "Je ne crois pas une seconde à ces chiffres, souffle toutefois son concurrent sur le créneau, Nicolas Dupont-Aignan, patron de Debout La France. Mais peu importe, il y a un vrai mouvement populaire."

Lire aussi

De fait, tous les "petits" candidats de l’extrême droite souverainiste ont flairé le bon filon. Outre Florian Philippot et Nicolas Dupont-Aignan, François Asselineau et Jean-Frédéric Poisson se montrent en bonne place dans les cortèges antipass sanitaire et bombardent les réseaux sociaux de messages. Sans hésiter à franchir la ligne jaune.[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles