La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 600,66
    +54,17 (+0,83 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 126,70
    +30,63 (+0,75 %)
     
  • Dow Jones

    34 479,60
    +13,36 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,2107
    -0,0071 (-0,58 %)
     
  • Gold future

    1 879,50
    -16,90 (-0,89 %)
     
  • BTC-EUR

    29 689,15
    -1 206,54 (-3,91 %)
     
  • CMC Crypto 200

    924,19
    -17,62 (-1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    70,78
    +0,49 (+0,70 %)
     
  • DAX

    15 693,27
    +122,05 (+0,78 %)
     
  • FTSE 100

    7 134,06
    +45,88 (+0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 069,42
    +49,09 (+0,35 %)
     
  • S&P 500

    4 247,44
    +8,26 (+0,19 %)
     
  • Nikkei 225

    28 948,73
    -9,83 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    28 842,13
    +103,25 (+0,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,4117
    -0,0060 (-0,42 %)
     

Philippe Chalmin: "La Chine contrôle de très nombreux matériaux stratégiques pour la transition énergétique"

·2 min de lecture

INTERVIEW TRANSITION ENERGETIQUE ET MATIERES PREMIERES (2/3) - Philippe Chalmin, professeur d’histoire économique à l’université de Dauphine, qui coordonne le rapport Cyclope publié le 26 mai, explique en quoi les matières premières sont un élément majeur du commerce international.

Depuis 35 ans, Philippe Chalmin, professeur d’histoire économique à l’université de Dauphine et spécialiste des matières premières, coordonne - 60 auteurs-, une somme annuelle qui passe au crible l’ensemble des marchés internationaux des matières premières, du cours du palladium en passant par celui du pétrole ou de la volaille. Les coulisses matérielles de nos vies dans lesquelles il voit s’esquisser la transition énergétique et plus encore une nouvelle ère économique.

Challenges - La pandémie a mis en pleine lumière des interdépendances qui nous ont paru folles. Le rush sur le papier toilette a dû vous faire sourire.

Philippe Chalmin - Nous pensions que ces matières premières n’avaient plus d’importance. Même si la part de ces produits dans le PIB des pays les plus avancés est faible, les matières premières sont un élément majeur du commerce international. Dans notre monde sophistiqué, nous devons encore nous éclairer, nous vêtir, nous nourrir. D’ailleurs l’autre pandémie qui a obsédé la Chine en 2020, c’est la peste porcine africaine qui a éradiqué la moitié de son cheptel. La souveraineté alimentaire, c’est l’une des grandes angoisses chinoises.

Comment voyez-vous s’articuler souveraineté et transition énergétique ?

Si tout le monde adopte demain les véhicules électriques, nous aurons besoin de batteries et , et peu en Europe. Si l’hydrogène se développe, nous aurons un besoin considérable de platine russe ou sud-africain. La France a une souveraineté énergétique à travers le nucléaire, car c’est une énergie totalement décarbonée mais elle est très contestée.

Nous sommes donc dépendants des métaux de la transition énergétique. Est-ce grave ?

Il y aura toujours des produits à importer dans le reste du monde. Mais nous avons aussi des problèmes de dépendance sur des produits que nous avons abandonné pour des raisons environnementales. A une époque, Rhône-Poulenc était numéro un mondial des terres rares, qui n’étaient pas des produits stratégiques contrairement à[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi