La bourse ferme dans 8 h 18 min
  • CAC 40

    6 675,90
    0,00 (0,00 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 116,62
    +27,32 (+0,67 %)
     
  • Dow Jones

    34 838,16
    -97,31 (-0,28 %)
     
  • EUR/USD

    1,1878
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • Gold future

    1 812,60
    -9,60 (-0,53 %)
     
  • BTC-EUR

    32 343,54
    -1 932,78 (-5,64 %)
     
  • CMC Crypto 200

    931,77
    -29,12 (-3,03 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,15
    -0,11 (-0,15 %)
     
  • DAX

    15 568,73
    +24,34 (+0,16 %)
     
  • FTSE 100

    7 081,72
    0,00 (0,00 %)
     
  • Nasdaq

    14 681,07
    +8,39 (+0,06 %)
     
  • S&P 500

    4 387,16
    -8,10 (-0,18 %)
     
  • Nikkei 225

    27 641,83
    -139,19 (-0,50 %)
     
  • HANG SENG

    26 190,98
    -44,82 (-0,17 %)
     
  • GBP/USD

    1,3903
    +0,0020 (+0,14 %)
     

Le PGE devrait coûter moins cher que prévu à l'Etat

·2 min de lecture

SONDAGE- Selon le baromètre Banque Palatine-Meti-Challenges, une grande partie des entreprises de taille intermédiaire ont déjà remboursé leur prêt. Leurs finances et leur moral sont au beau fixe.

Connu sous l’acronyme PGE, le a été un franc succès. Selon Bercy, à mi-juin, 679.000 sociétés l’ont obtenu, pour 138 milliards d’euros. Un chiffre vertigineux, à relativiser, du moins du côté des entreprises de taille intermédiaire(ETI). Selon le dernier , sur les 60% sociétés ayant obtenu un PGE, plus de quatre sur dix l’ont déjà remboursé.

Les trésoreries des ETI se portent bien

Et pour cause. En un an, sans même prendre en compte les PGE, la situation de trésorerie d’une majorité du panel interrogé s’est renforcée. Les entreprises avaient sans doute besoin du , mais avec le déconfinement, leur situation financière est saine et leur moral, d’acier: 97% des patrons se disent même "confiants". Du coup, le dispositif complémentaire conçu par Bercy, appelé , se révèle moins populaire que le PGE, puisque seules 17% des entreprises interrogées envisagent d’y avoir recours.

Projets de croissance

Patrick Ibry, directeur général délégué de la Banque Palatine, valide le bulletin de santé des entreprises: "Nous observons, , que les ETI font preuve d’un dynamisme qui ne se dément pas. Cette volonté de tourner la page est forte." Près de 60% des entreprises interrogées ont ainsi mis en place un projet de croissance externe, ou envisagent de le faire d’ici décembre. Elles sont encore plus nombreuses à s’être engagées dans des investissements et de la "croissance organique", en majorité financée par fonds propres.

75.000 entreprises en danger

Une ambition qui contraste avec l’état des lieux récemment dressé par 65 sénateurs, s’alarmant d’un "mur de la dette" et réclamant un étalement sur dix ans du remboursement des PGE (contre cinq ans aujourd’hui). Il est vrai que l’un d’entre eux, , est sénateur du Tarn-et-Garonne, une région qui concentre beaucoup de sous-traitants aéronautiques, un secteur particulièrement affecté. C’est la limite des sondages: ils font ressortir des moyennes, et ne tiennent pas compte des situations particulières. Tout va mieux, mais le cabinet Altarè[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles