Marchés français ouverture 7 h 35 min
  • Dow Jones

    34 258,32
    +338,48 (+1,00 %)
     
  • Nasdaq

    14 896,85
    +150,45 (+1,02 %)
     
  • Nikkei 225

    29 639,40
    -200,31 (-0,67 %)
     
  • EUR/USD

    1,1696
    0,0000 (-0,00 %)
     
  • HANG SENG

    24 221,54
    +122,40 (+0,51 %)
     
  • BTC-EUR

    37 218,74
    +2 223,99 (+6,36 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 089,55
    +49,07 (+4,72 %)
     
  • S&P 500

    4 395,64
    +41,45 (+0,95 %)
     

Peut-on injecter une puce 5 G dans le corps ? Oui, mais…

·2 min de lecture
The Conversation
The Conversation

Il y a quelques mois, une rumeur s’est emparée des réseaux sociaux : le vaccin contre la Covid-19 contiendrait des puces électroniques 5G permettant de pister les personnes vaccinées pour récupérer des données privées. Alors est-ce possible ou pas ?

Il est ironique de constater que cette rumeur est apparue presque 56 ans, jour pour jour, après que Gordon Moore, l’un des fondateurs d’Intel, ait énoncé une loi empirique indiquant un doublement du nombre de transistors sur une puce électronique tous les 2 ans environ. Cette loi est encore vérifiée aujourd’hui avec les composants électroniques élémentaires – les transistors – qui atteignent aujourd’hui des tailles nanométriques.

Les premiers composants électroniques ont été réalisés avec des ampoules sous vide contenant des filaments et des grilles appelées triodes. Par chauffage et effet électrostatique, de faibles signaux électriques pouvaient être amplifiés. C’est ce qui a permis les premières transmissions sans fils de signaux en morse au début du XXe siècle. Encombrants, fragiles, coûteux et fonctionnant avec des tensions élevées, ils seront remplacés par des technologies dites à l’état solide avec des cristaux de matériau semi-conducteur.

Le composant à semi-conducteur réalisant la fonction d’amplification a été mis au point dans les années 50 et le nom commercial a été choisi par les laboratoires Bell à l’origine de cette invention : le transistor. Le premier circuit intégré, c’est-à-dire, la possibilité de réaliser directement dans le cristal semi-conducteur plusieurs transistors connectés entre eux a été réalisée à la fin des années 1960.

De façon industrielle, les circuits carrés sont réalisés les uns à côté des autres pour...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles