La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 568,82
    +87,23 (+1,35 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 109,10
    +50,05 (+1,23 %)
     
  • Dow Jones

    35 061,55
    +238,20 (+0,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,1770
    -0,0003 (-0,02 %)
     
  • Gold future

    1 802,10
    -3,30 (-0,18 %)
     
  • BTC-EUR

    28 717,36
    +962,72 (+3,47 %)
     
  • CMC Crypto 200

    786,33
    -7,40 (-0,93 %)
     
  • Pétrole WTI

    72,17
    +0,26 (+0,36 %)
     
  • DAX

    15 669,29
    +154,75 (+1,00 %)
     
  • FTSE 100

    7 027,58
    +59,28 (+0,85 %)
     
  • Nasdaq

    14 836,99
    +152,39 (+1,04 %)
     
  • S&P 500

    4 411,79
    +44,31 (+1,01 %)
     
  • Nikkei 225

    27 548,00
    +159,80 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    27 321,98
    -401,86 (-1,45 %)
     
  • GBP/USD

    1,3754
    -0,0013 (-0,10 %)
     

Peut-on avouer que sa motivation est en baisse ?

·1 min de lecture

Toutes les enquêtes psychosociales convergent : le manque de perspectives sur la fin de la pandémie et le retour à une vie normale pèse lourd sur le moral des salariés. Entre le télétravail contraint, source de fatigue, et les incertitudes économiques et sociales à venir, sources de stress, la lassitude s’est installée dans bon nombre d’entreprises. D’ailleurs, les DRH le constatent avec une hausse de l’absentéisme. Dans ces conditions, inutile de cacher sa baisse de motivation.

Faire semblant que tout va bien alors qu’on lève le pied est doublement dommageable : pour le salarié d’abord, qui risque d’en pâtir par un jugement négatif de sa hiérarchie. Pour son équipe ensuite, qui devra sans doute compenser en travaillant davantage. Avouer sa baisse de régime en demandant du soutien, c’est faire preuve de clairvoyance et d’honnêteté. Il sera difficile de vous le reprocher par les temps qui courent.

Connaître un coup de mou dans son travail quand la situation économique et sanitaire reste pleine d’incertitudes n’a rien de honteux. Mais, à moins que la déprime ne soit vraiment sérieuse (il vaut mieux dans ce cas s’arrêter), ce n’est franchement pas le moment de se laisser aller ni d’accroître la morosité générale en s’épanchant sur l’état de son moral. Soit l’activité de son entreprise est à la peine : dans ce cas, il est nécessaire que tout le monde se retrousse les manches et se soutienne pour traverser cette période difficile.

>> A lire aussi - Les secrets de la motivation au (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Une association peut-elle faire un don ?
Compte personnel de formation : plus que 14 jours pour récupérer vos heures de DIF
Des salariés licenciés puis réembauchés en contrat précaire ? Les syndicats dénoncent
Quel est le coût d'un salarié ?
Chômage technique : procédure et salaire en cas d'activité partielle

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles