Marchés français ouverture 25 min
  • Dow Jones

    31 402,01
    -559,85 (-1,75 %)
     
  • Nasdaq

    13 119,43
    0,00 (0,00 %)
     
  • Nikkei 225

    28 966,01
    -1 202,26 (-3,99 %)
     
  • EUR/USD

    1,2140
    -0,0046 (-0,38 %)
     
  • HANG SENG

    29 055,05
    -1 019,12 (-3,39 %)
     
  • BTC-EUR

    37 511,86
    -4 401,57 (-10,50 %)
     
  • CMC Crypto 200

    904,80
    -28,33 (-3,04 %)
     
  • S&P 500

    3 829,34
    -96,09 (-2,45 %)
     

Que peut-on attendre de Biden dans la lutte contre l'hégémonie des GAFA?

·2 min de lecture

TRIBUNE - Aux Etats-Unis, l'heure est à la réflexion sur les géants du Web. Certains, dans l'aile gauche du Parti démocrate, recommandent même leur démantèlement. Pour le député de la Vendée, Philippe Latombe, cosignataire d'une tribune, la France et l'Europe doivent agir vite pour se sortir de l'hégémonie des GAFA.

Après moult rodomontades, Donald Trump , lequel s’est empressé de détricoter en urgence l’héritage politique de quatre années de trumpisme, , dont dix-sept dès le premier jour, un record dans la vie politique américaine. Trump avait fait beaucoup moins bien dans son obsession pourtant quasi névrotique d’annuler les huit ans de la présidence Obama.

Parmi les mesures qui nous intéressent au premier chef, le retour des Etats-Unis au sein de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) ainsi que dans l’Accord de Paris : on ne peut que s’en réjouir. En revanche, n’est pas revenu sur le tout dernier décret, signé par Trump la veille de son départ, et qui concerne plus particulièrement l’Intelligence artificielle (IT) et la cybersécurité.

Bloquer le cloud américain aux acteurs de la cybermenace

A travers cette mesure, la Maison Blanche . Un conseiller à la sécurité nationale, Robert O’Brien a ainsi justifié les raisons de ce texte : "Les cyber-acteurs étrangers malveillants menacent notre économie et notre sécurité nationale, en volant la propriété intellectuelle et les données sensibles, et en ciblant les infrastructures critiques des États-Unis".

A l’origine de ce décret, le traumatisme "Sunburst", une cyberattaque sophistiquée et de très grande ampleur, , une société texane qui développe des logiciels professionnels permettant la gestion centralisée des réseaux, des systèmes et de l’infrastructure informatique de nombreuses entités publiques et privées aux États-Unis, en Europe, en Asie et au Moyen-Orient. Sa plateforme Orion est utilisée par de très grandes institutions publiques et par 450 des 500 plus grosses entreprises mondiales. Cet incident majeur a servi de déclencheur à une prise de conscience plus profonde des risques encourus par la chaîne d’approvisionnement.

Commencée en mars 2020, cette attaque . Les dégâts causés étaient encore en cours d'évaluation à la fin 2020 et peuvent aller du vol d'informations et de données sensibles à leur destruction, voire à l’in[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi