Marchés français ouverture 3 h 40 min
  • Dow Jones

    35 754,75
    +35,32 (+0,10 %)
     
  • Nasdaq

    15 786,99
    +100,07 (+0,64 %)
     
  • Nikkei 225

    28 794,76
    -65,86 (-0,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,1339
    -0,0005 (-0,05 %)
     
  • HANG SENG

    24 210,02
    +213,15 (+0,89 %)
     
  • BTC-EUR

    43 834,64
    -991,05 (-2,21 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 301,69
    -3,43 (-0,26 %)
     
  • S&P 500

    4 701,21
    +14,46 (+0,31 %)
     

Peugeot et Citroën lancent les utilitaires légers électriques avant le Renault Kangoo

·2 min de lecture

En novembre arriveront les Citroën ë-Berlingo et Peugeot e-Partner, produits à Vigo (Espagne). Stellantis vise les 120.000 fourgonnettes électriques par an en 2025. Des versions ludospaces sont aussi lancées. Mais les consommations sont élevées et le temps de recharge long.

Stellantis va démarrer une production d’utilitaires légers électriques en octobre prochain à Vigo (Espagne). Pour des livraisons en novembre. Les ë-Berlingo de Citroën, e-Partner de Peugeot ainsi que leurs homologues commercialisés sous la marque Opel (membre du groupe franco-italo-américain) et Toyota (accords de coopération) arriveront simultanément. L’ex-PSA aura ainsi quelques mois d’avance sur le Renault Kangoo III électrique. A ce jour, les Citroën et Peugeot n’ont donc pas de rivaux. Pourquoi cette variante électrique de véhicules réputés depuis 1996 pour leurs versions essence et surtout diesel (95% des ventes)? L’électrification forcée imposée par Bruxelles touche en effet les fourgonnettes, sans parler des futures ZFE (zones à faibles émissions) d’où à terme les municipalités banniront les modèles thermiques!

En outre, l’électrification est plus logique pour un utilitaire utilisé par des flottes, qui font de petits trajets quotidiens et peuvent se recharger la nuit, que des modèles destinés aux particuliers… Dans ce genre de véhicules, "80% des déplacements sont inférieurs à 200 kilomètres avec un trajet moyen de 72 kilomètres", explique Sébastien Moraux, chef du projet utilitaires légers de la gamme EK9 (utilitaires légers) de . L’électrique se traduit par un "coût d’entretien et d’utilisation réduits". Et la conception intelligente de ces modèles permet de maintenir la même charge utile que les diesels (800 kilos) avec un volume identique et une capacité de traction de remorques de 850 kilos. Grâce à des batteries dissimulées sous le plancher.

Consommations assez élevées

Reposant sur la même plateforme EMP2 que les Peugeot 308 et 3008 -mais le train arrière est celui d'un d'ancienne génération -ces véhicules ont une batterie de 50kWh (d’origine chinoise CATL) et un moteur électrique- assemblé en interne mais doté de composants également chinois, d’une puissance de 100 kW. La puissance atteint 130 chevaux et l’autonomie officielle 275 km. De fait, après[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles