PEUGEOT : la cession de Gefco actée

COURS LIÉS

SymboleCoursVariation
UG.PA13,300,14
BMW.DE92,12+1,71
GM33,980,01


(AOF) - PSA Peugeot Citro?n et JSC Russian Railways (RZD) ont signé un contrat de cession d'actions relatif à l'acquisition par RZD de 75% du capital et des droits de vote de la société Gefco, société-mère du groupe Gefco. La réalisation de l'opération est uniquement soumise à l'obtention des autorisations des autorités de la concurrence compétentes et devrait intervenir d'ici la fin de l'année.

Cette opération va permettre à Gefco d'accélérer son développement en alliant ses points forts et ceux de JSC Russian Railways (RZD), de diversifier ses activités, contribuant ainsi à la croissance de son chiffre d'affaires.

Le nouvel ensemble sera un leader mondial de la logistique industrielle diversifiée.

Aux termes de cet accord, PSA Peugeot Citro?n cèdera sa participation à RZD pour un montant de 800 millions d'euros, après le versement par Gefco à PSA Peugeot Citro?n d'un dividende exceptionnel de 100 millions d'euros.



AOF - EN SAVOIR PLUS


Les points faibles de la valeur
- Succession d'erreurs stratégiques : segmentation de produits pris en tenaille entre le ® low cost ¯ et le haut de gamme et forte pression sur les prix sur le segment B, trop lente internationalisation, constructeur trop isolé ne partageant pas assez ses frais de R&D dans les moteurs et plateformes, plus de 3 milliards d'euros consacrés au rachat d'actions en un peu plus de 10 ans...
- Problèmes structurels : surcapacité industrielle structurelle en Europe (Chicago Options: ^REURUSD - actualité) , des frais de R&D et de capex trop lourds en comparaison des volumes de ventes de véhicules trop faibles ;
- Marché automobile européen en berne et devenu structurellement faible ;
- Un des constructeurs les plus exposés au marché européen (environ 60% de volumes) ;
- Risques d'exécution du plan de redressement en raison de la dégradation conjoncturelle et du caractère ® politique ¯ du dossier ;
- Faible présence dans les pays émergents ;
- Situation financière tendue ;
- Doutes sur le développement de modèles communs avec GM ;
- Alliance avec GM (NYSE: GM - actualité) incitant les autres partenaires de PSA (BMW (Xetra: 519000 - actualité) et Mitsubishi (Dusseldorf: 762604.DU - actualité) ) à déliter leurs liens.

Comment suivre la valeur
- Valeur ultra-cyclique, dépendant directement de la conjoncture économique et du moral des ménages européens ;
- A suivre le succès ou non du renouvellement de la 208 et le nouveau plan de restructuration ;
- Synergies à dégager de l'alliance avec GM attendues au mieux en 2014 ;
- Famille Peugeot réputée pour sa ® prudence légendaire ¯.

LE SECTEUR DE LA VALEUR

Automobiles (Euronext: SAU.NX - actualité) - Constructeurs
Le nouveau gouvernement a présenté son plan pour soutenir la filière automobile française. L'achat de véhicules ® verts ¯ va être encouragé par le système de bonus-malus. Des mesures pour soutenir la trésorerie et l'investissement, en particulier des PME, vont être adoptées ainsi que des dispositions pour soutenir l'innovation et encourager la solidarité entre les entreprises pour préserver l'emploi. Une vague de restructurations pourrait intervenir parmi les constructeurs européens après la décision de PSA de supprimer 8.000 emplois en France. Aux Etats-Unis l'industrie se porte mieux après avoir mené des fermetures d'usines durant la crise de 2008/2009. Le taux moyen d'utilisation des capacités est actuellement de 88%, contre une moyenne européenne de 65% selon certains experts.