La bourse ferme dans 4 h 46 min
  • CAC 40

    6 185,80
    +20,69 (+0,34 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 959,90
    +19,44 (+0,49 %)
     
  • Dow Jones

    33 821,30
    -256,33 (-0,75 %)
     
  • EUR/USD

    1,2009
    -0,0032 (-0,26 %)
     
  • Gold future

    1 780,00
    +1,60 (+0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    45 949,46
    -291,84 (-0,63 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 258,64
    +24,23 (+1,96 %)
     
  • Pétrole WTI

    61,96
    -0,71 (-1,13 %)
     
  • DAX

    15 127,07
    -2,44 (-0,02 %)
     
  • FTSE 100

    6 871,81
    +11,94 (+0,17 %)
     
  • Nasdaq

    13 786,27
    -128,50 (-0,92 %)
     
  • S&P 500

    4 134,94
    -28,32 (-0,68 %)
     
  • Nikkei 225

    28 508,55
    -591,83 (-2,03 %)
     
  • HANG SENG

    28 621,92
    -513,81 (-1,76 %)
     
  • GBP/USD

    1,3930
    -0,0007 (-0,05 %)
     

Peugeot 3008 HYBRID: un excellent SUV français... pas si écologique sur longs parcours

·2 min de lecture

ESSAI AUTO DU WEEK-END - Le 3008 bonifie avec l'âge comme les grands crus. Agrément de conduite, onctuosité, précision, confort, le SUV compact Peugeot a presque tout pour lui. Mais l'hybride rechargeable reste une solution écologique sur petits parcours. Au-delà, consommations et rejets de CO2 s'envolent.

Si la berline 308 II avait sauvé le groupe PSA de la quasi-faillite en 2013, le dérivé SUV 3008 II lancé en 2016 a fortement amélioré sa rentabilité. Car la marque au lion a enregistré là un sacré succès. Avec 241.550 ventes (en 2019 avant la pandémie), c'est le deuxième modèle le plus vendu du groupe PSA (aujourd'hui fusionné avec Fiat Chrysler) derrière la 208. Le restylage de la rentrée dernière affine la personnalité du modèle fétiche à fortes marges. Malheureusement, contraintes réglementaires aidant, la gamme des moteurs à essence et diesel s'est au même moment singulièrement rétrécie. Pour compenser, Peugeot préfère mettre en avant ses deux motorisations hybrides rechargeables politiquement correctes. Tout ce qui sonne "électrifié" est aujourd'hui vanté par les politiciens, les médias et autres militants qui ne savent pas toujours (!) de quoi ils parlent. Après avoir essayé il y a un an la version de pointe 300 chevaux HYBRID4 à quatre roues motrices, c'est donc le moment d'essayer la plus modeste des deux.

Dans les deux cas, on retrouve le quatre-cylindres à essence 1,6 litre PureTech, une vieille connaissance développée jadis sous la houlette de BMW. Ce moteur, que la Mini a abandonné depuis des années, équipait naguère les citadines de PSA (208, C3…) et le milieu de gamme inférieur du groupe tricolore. Avec l’abandon progressif des grosses motorisations, ce 1,6 constitue désormais le "haut de gamme" essence du groupe!

Une mécanique onctueuse et agréable

La version traction avant des hybrides rechargeables se contente d'une puissance totale de 225 chevaux, dont 180 en provenance du moteur 1,6. Un moteur électrique de 110 chevaux — les deux ne s'additionnent pas à cause de la puissance limitée de la batterie — est inclus dans la boîte automatique Aisin à huit rapports, où il remplace le convertisseur de couple. Un embrayage multi-disques se charge de la transition entre les modes électrique et hybride.

Et ça marche très bien, sans différence notable avec [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi