Marchés français ouverture 7 h 28 min
  • Dow Jones

    35 227,03
    +646,95 (+1,87 %)
     
  • Nasdaq

    15 225,15
    +139,68 (+0,93 %)
     
  • Nikkei 225

    28 064,33
    +136,96 (+0,49 %)
     
  • EUR/USD

    1,1285
    -0,0001 (-0,01 %)
     
  • HANG SENG

    23 349,38
    -417,31 (-1,76 %)
     
  • BTC-EUR

    44 892,62
    +1 309,54 (+3,00 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 311,18
    +51,02 (+4,05 %)
     
  • S&P 500

    4 591,67
    +53,24 (+1,17 %)
     

Peugeot 208 et Renault Clio, championnes de France de la délocalisation

·2 min de lecture

Peugeot 208, Renault Clio, Dacia Sandero. Tel est le trio gagnant du marché auto français avec 17% des immatriculations totales. Mais aucune n'est produite en France. Seuls sept des quarante véhicules les plus vendus dans l’Hexagone sortent des usines tricolores.

Ah les braves petites! Peugeot 208, , Dacia Sandero. Tel est le trio gagnant du marché auto français sur les dix premiers mois de l'année. Ces trois modèles cumulent 17% des immatriculations totales. Avec la citadine Citroën C3 (sixième), la (huitième) et la Renault Twingo (neuvième), ces petits modèles occupent le quart du marché hexagonal. Si l’on ajoute les mini-SUV dérivés comme la Peugeot 2008 (quatrième) et le Renault Captur (sixième), on arrive au tiers du marché… Le gâteau tricolore est bien un marché de petites autos, qui pèsent 57% des ventes totales sur dix mois.

Les petites autos représentaient 56% du marché sur l'année 2019, 54% en 2018, 52% en 2017, 40% au début des années 1990. 57%, c'est presque vingt points de plus que la moyenne européenne. Les petites n'occupent qu'un peu plus de 30% du marché en Allemagne, moins de 40% en Grande-Bretagne. Le prix est la raison fondamentale de tels achats, favorisés par la politique gouvernementale du bonus-malus, ce dernier pénalisant fiscalement toute voiture de gamme supérieure.

Problème: aucune de ces petites -à l’exception paradoxale de la assemblée dans le Nord- n’est "made in France". Une vraie catastrophe industrielle. Seuls sept des quarante véhicules les plus vendus dans l’Hexagone sortent des usines tricolores! Et douze à peine sur les cent premières… Pis: sur les vingt voitures de marque appartenant au groupe Renault ou PSA (devenu Stellantis) les plus populaires, six sont fabriquées en France.

Renault, champion des délocalisations

Le plus délocalisé est incontestablement le groupe Renault. Parmi les dix véhicules Renault ou Dacia les plus immatriculés, deux seulement viennent d’un site tricolore. Il s’agit de la Renault Zoé électrique produite à Flins (Yvelines) et du monospace Scénic monté à Douai (Nord), qui se classent respectivement à la 18ème et la 36ème place (tous modèles confondus) du marché! Pas étonnant que la balance commerciale française du secteur automobile n’arrête pas de battre des[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles