Petite correction du CAC 40 attendue, après le bond de la veille

La Bourse de Paris devrait débuter la séance sur un léger repli, après le bond observé hier (+2,93%), grâce aux espoirs d’accord sur le budget américain. A 8h40, les contrats à terme sur CAC 40 (livraison en décembre) laissaient présager un recul de 0,29 % dans les premiers échanges.

L’agence de notation Moody's a retiré son triple A à la France (de "Aaa" à "Aa1") en raison de perspectives de croissance affaiblies et de perspectives budgétaires incertaines. L'agence a aussi maintenu la perspective négative sur sa note, ce qui implique l'éventualité d'une autre dégradation à un horizon de deux ans. Cette dégradation était néanmoins attendue, puisqu’avant l'annonce de Moody's, des économistes avaient estimé qu'une baisse de la note souveraine de la France aurait un impact limité sur les taux d'emprunt très bas dont elle bénéfice.

La veille, Wall Street a clôturé en forte hausse, portées par les propos rassurants du président Barack Obama et des membres du Congrès sur les négociations budgétaires. En Asie, la Bourse de Tokyo a fini en léger recul (-0,12%), sur des prises de bénéfices.

Aujourd’hui, les investisseurs suivront de près la réunion des ministres des Finances de la zone euro – l’Eurogroup – qui doivent se réunir pour discuter le déblocage d’une nouvelle aide financière à la Grèce.

Retrouvez cet article sur capital.fr