Marchés français ouverture 6 h 20 min
  • Dow Jones

    29 591,27
    +327,79 (+1,12 %)
     
  • Nasdaq

    11 880,63
    +25,66 (+0,22 %)
     
  • Nikkei 225

    26 200,69
    +673,32 (+2,64 %)
     
  • EUR/USD

    1,1846
    0,0000 (-0,00 %)
     
  • HANG SENG

    26 630,34
    +144,14 (+0,54 %)
     
  • BTC-EUR

    15 579,56
    +160,75 (+1,04 %)
     
  • CMC Crypto 200

    368,93
    +7,51 (+2,08 %)
     
  • S&P 500

    3 577,59
    +20,05 (+0,56 %)
     

Le pessimisme, cet autre virus mortel pour l'économie française

·2 min de lecture

L'annonce par Pfizer d'un vaccin anti-Covid efficace à 90 % suscite un légitime enthousiasme, que les Bourses ont vite fait d'enregistrer. Je ne sais ce qu'en pensent les prophètes de malheur, qui nous annonçaient que le coronavirus marquait l'échec du capitalisme et son écroulement imminent. Sans doute en concluent-ils que ce n'est que partie remise, que le prochain virus sera le bon… Ceux-là n'attendent plus les lendemains qui chantent ; ils attendent le virus qui tue. Nos révolutionnaires sont devenus collapsologues. Et ce sont eux, pour le coup, qui déchantent : c'est le très capitaliste Pfizer qui nous donne, dans le pessimisme ambiant, des raisons de croire encore au progrès !

N'allons pas trop vite pourtant.

D'abord parce que ce vaccin doit d'abord démontrer à grande échelle son efficacité et son innocuité. Ensuite parce que le pessimisme demeure, spécialement dans notre malheureux pays, ou qui se croit tel. C'est vrai en particulier sur la question des vaccins ! Deux études récentes, publiées respectivement par Ipsos et Odoxa, montrent qu'il n'y a guère que 50 % de nos compatriotes (au lieu de 77 %, en moyenne, dans le monde) qui accepteraient de se faire vacciner contre le Covid-19. Les quelque 50 % qui s'y refusent sont-ils tous complotistes ou « antivax » ? Pas forcément, notent les sondeurs, mais plutôt doublement méfiants : vis-à-vis du gouvernement, et vis-à-vis de l'industrie pharmaceutique. Phénomène conjoncturel, lié à l'actuelle crise sanitaire ? Il ne le semble pas. Une étude de juin 2019 allait déjà dans le même sens : elle montrait qu'un Français sur trois ne croit pas que les vaccins soient sûrs, ce qui fait de nous (au pays de Pasteur, et sur 144 pays étudiés !) le peuple le plus sceptique du monde face à la vaccination !

Les réticences face aux vaccins et à l'économie de marché sont l'indice d'une France paralysée.

On mesure la même réticence concernant l'économie de marché.

Selon une étude de 2011, la France était le seul grand pays dans leq[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi