La bourse ferme dans 35 min
  • CAC 40

    4 729,09
    -87,03 (-1,81 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 069,65
    -35,60 (-1,15 %)
     
  • Dow Jones

    27 592,87
    -92,51 (-0,33 %)
     
  • EUR/USD

    1,1834
    +0,0021 (+0,18 %)
     
  • Gold future

    1 911,30
    +5,60 (+0,29 %)
     
  • BTC-EUR

    11 448,15
    +346,85 (+3,12 %)
     
  • CMC Crypto 200

    268,99
    +7,70 (+2,95 %)
     
  • Pétrole WTI

    39,27
    +0,71 (+1,84 %)
     
  • DAX

    12 051,67
    -125,51 (-1,03 %)
     
  • FTSE 100

    5 734,16
    -57,85 (-1,00 %)
     
  • Nasdaq

    11 437,61
    +78,67 (+0,69 %)
     
  • S&P 500

    3 400,68
    -0,29 (-0,01 %)
     
  • Nikkei 225

    23 485,80
    -8,54 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    24 787,19
    -131,59 (-0,53 %)
     
  • GBP/USD

    1,3079
    +0,0058 (+0,44 %)
     

Le personnel des soins de longue durée est traité de façon honteuse, déclare le Syndicat des Métallos

·3 min de lecture

Nulle part ailleurs dans l'Ontario l'absence d'une véritable stratégie pour combler les lacunes du système de soins de longue durée n'a été plus frappante que dans un établissement à but non lucratif de Barry’s Bay, à l'ouest d'Ottawa, déclare Marty Warren, directeur du Syndicat des Métallos pour l'Ontario.

«Valley Manor n'a pas la capacité pour accueillir d'autres pensionnaires invalides. Nombreux d'entre eux se trouvent à divers stade de démence, et certains souffrent de troubles comportementaux et présentent des tendances violentes. L'établissement est en sous effectif depuis des années», explique Marty Warren.

«En plus de l'absence de normes minimales, les restrictions frappant les rémunérations dans le cadre du projet de loi 124 du gouvernement Ford empêchent le syndicat de négocier des salaires et des avantages sociaux compétitifs, avec pour effet le départ de travailleurs et des postes restant vacants», ajoute-t-il.

Le projet de loi 124 s'applique uniquement aux établissements de soins de santé de longue durée à but non lucratif. Les établissements à but lucratif ou gérés par les municipalités ne sont pas visés par cette restriction et sont en mesure de négocier de meilleures augmentations de salaire et de prestation. Le Syndicat des Métallos a déposé une demande d'exemption au projet de loi 124. Une demande restée sans réponse de la part du gouvernement.

Le gouvernement Ford a également adopté le projet de loi 195, qui donne la possibilité à des établissements tels que Valley Manor d'annuler des vacances et des congés personnels, et de modifier arbitrairement les horaires de travail en dépit des conventions collectives négociées.

«Ajoutez à cela le fait que l'augmentation de salaire temporaire de 3 dollars pour les travailleurs de soutien personnel ne suffit tout simplement pas à combler les écarts de rémunération entre Valley Manor et d'autres établissements cherchant à recruter cette catégorie de travailleurs», poursuit Marty Warren. «N'y voyez pas un signe de générosité ni de reconnaissance de la part du gouvernement Ford, ni celui de la mise en place d'une véritable stratégie pour améliorer les soins de longue durée.»

«C'est un affront à nos membres et un tort porté aux pensionnaires des établissements de soins de longue durée, qui méritent des soins de qualité administrés par des travailleurs qualifiés, qui devraient être correctement rémunérés et respectés.»

Les Métallos font partie d'une coalition de syndicats remettant en question le fondement constitutionnel des projets de loi 124 et 195. Dans le même temps, John Yakabuski, député provincial conservateur, a refusé de rencontrer les travailleurs de soins longue durée de Valley Manor et leurs représentants syndicaux.

Valley Manor emploie une centaine de 100 travailleurs de soutien personnel, chargés d'activités, employés d'entretien, agents de diététique et employés de buanderie.

Le Syndicat des Métallos représente 225 000 femmes et hommes qui travaillent dans tous les secteurs de l'économie canadienne, dont 5 000 dans les soins de santé.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20201005005992/fr/

Contacts

Marty Warren, directeur du Syndicat des Métallos pour l'Ontario, 416 243-8792, mwarren@usw.ca
David Lipton, représentant syndical, 613 859-8403, dlipton@usw.ca
Bob Gallagher, responsable des communications, Syndicat des Métallos, 416 544-5966, 416 434-2221, bgallagher@usw.ca