Publicité
Marchés français ouverture 1 h 55 min
  • Dow Jones

    38 778,10
    +188,94 (+0,49 %)
     
  • Nasdaq

    17 857,02
    +168,14 (+0,95 %)
     
  • Nikkei 225

    38 417,52
    +315,08 (+0,83 %)
     
  • EUR/USD

    1,0724
    -0,0012 (-0,11 %)
     
  • HANG SENG

    17 903,06
    -33,06 (-0,18 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 206,68
    -692,23 (-1,12 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 365,46
    -22,70 (-1,63 %)
     
  • S&P 500

    5 473,23
    +41,63 (+0,77 %)
     

Perpignan : un enfant de 7 ans retrouvé mort en partie congelé, son père placé en garde à vue

Le corps d'un enfant de 7 ans a été retrouvé inerte dans la baignoire de la salle de bains d'un immeuble de Perpignan, ce jeudi soir. Le père a été placé en garde à vue et une enquête a été ouverte.

Loïc VENANCE / AFP

Un garçon de 7 ans a été retrouvé mort ce jeudi soir dans un appartement de Perpignan (Pyrénées-Orientales) selon des informations rapportées par L'Indépendant et confirmées par BFMTV. Son corps inerte a été retrouvé dans la baignoire de la salle de bain, des traces brunâtres apparentes, pouvant correspondre à une congélation. Un petit congélateur se trouvait à côté de la baignoire, laissant penser que l'enfant a pu être entreposé un temps à l'intérieur.

La police a découvert la scène macabre après avoir pénétré de force dans l'appartement, jeudi à 18h25. Selon L'Indépendant, les policiers auraient été avertis par les pompes funèbres qui auraient reçu dans l'après-midi un appel d'un homme demandant les modalités pour enterrer son fils en indiquant son adresse.

Les employés auraient émis des doutes quant à l’authenticité de l’attestation de décès, transmise par cet homme, détaille Le Parisien. Le médecin dont le nom était inscrit leur aurait indiqué ne jamais avoir rempli cette attestation.

Le père placé en garde à vue

Dans l'appartement, le père a été retrouvé un câble autour du cou, tout en étant conscient. Connu pour des faits de violences intrafamiliales - aucune condamnation n'a encore été prononcée -, il a immédiatement été placé en garde à vue, rapporte un communiqué de presse du procureur de la République.

PUBLICITÉ

Une enquête criminelle a été ouverte pour "meurtre sur mineur de moins de 15 ans", "tentative de meurtre" ou encore "recel de cadavre" et "séquestration". Elle a été confiée au Service de la protection de la jeunesse de Perpignan et à la brigade criminelle du commissariat de la ville.

Deux autres petites filles hospitalisées

Deux autres petites filles de 2 et 3 ans, les sœurs du garçon décédé, sont hospitalisées. Elles avaient été déposées jeudi après-midi par leur oncle, également placé en garde à vue. Elles avaient le visage tuméfié. L'une des fillettes était inconsciente et présentait de sérieuses blessures au crâne. Le procureur de la République parle "de traces de traumatismes multiples".

Le père avait la garde des trois enfants car la mère présente une déficience mentale. L'enquête pour violences intra-familiales étant toujours en cours, le juge aurait estimé qu'il "présentait des garanties au regard des éléments éducatifs" selon une source proche de l'enquête.

"C'est une famille très discrète, qu'on ne voyait pas tellement. On n'avait pas l'impression que les enfants allaient beaucoup à l'école. Le père doit avoir entre 30 et 40 ans, il avait l'air un peu bizarre", a confié une voisine, sous le choc, à L'Indépendant.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - L’affaire Guy Georges, le tueur de l’Est parisien