La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 265,04
    -62,75 (-0,18 %)
     
  • Nasdaq

    13 449,86
    +70,82 (+0,53 %)
     
  • Nikkei 225

    28 406,84
    +582,01 (+2,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,2222
    +0,0065 (+0,54 %)
     
  • HANG SENG

    28 593,81
    +399,72 (+1,42 %)
     
  • BTC-EUR

    35 757,53
    +564,70 (+1,60 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 223,62
    -29,52 (-2,36 %)
     
  • S&P 500

    4 160,23
    -3,06 (-0,07 %)
     

Pernod-Ricard “gagne des parts de marché dans de très nombreux pays"

·1 min de lecture

Pernod Ricard se dit "serein". Le géant tricolore des spiritueux "a l'intime conviction" qu'il va "ressortir renforcé de la crise". "On gagne des parts de marché dans de très nombreux pays", a déclaré à l'AFP le PDG Alexandre Ricard. Les actions grimpent en Bourse. De janvier à mars, troisième trimestre de l'exercice décalé du groupe, le chiffre d'affaires s'est élevé à 1,955 milliards d'euros, en progression de 12,6% sur un an. Hors effets de périmètre et de changes, il se redresse même de 19,1%, gonflé par les ventes réalisées à l'occasion d'un "excellent" Nouvel An chinois.

Le chiffre d'affaires reste toutefois en deçà de son niveau d'avant la pandémie de Covid-19. Il s'élevait à 2 milliards d'euros sur la période janvier-mars 2019. En Chine, en revanche, "on est au-dessus de notre activité de 2019, avant même la crise", précise M. Ricard. Dans le deuxième marché du groupe, "les gens ont retrouvé une vie normale, en termes de sorties, de consommation, restaurants, bars, karaokés, boîtes de nuit, etc.", souligne le dirigeant.

>> A lire aussi - Pernod Ricard fait un don massif d'alcool pur pour produire des gels hydroalcooliques

Globalement, le groupe s'attend à une "accélération" des ventes au quatrième trimestre, ce qui devrait lui permettre d'atteindre, sur l'ensemble de l'exercice clos fin juin, un résultat opérationnel courant en hausse de 10% hors impact défavorable des taux de change. Sur neuf mois, le chiffre d'affaires s'établit à 6,941 milliards d'euros, en recul de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

McDonald's, LVMH... la facture des intox grandit pour les grands groupes
Samsung “trop gros pour être une propriété dynastique", l’héritier dans le collimateur de la justice
Airbus : Vega va mettre en orbite le premier satellite d'une constellation d'observation de la Terre
L214 dénonce le boom de l'élevage de poules au sol, qui cumule "toutes les caractéristiques de l’élevage intensif"
Booster la croissance de son entreprise grâce au bon CRM