La bourse est fermée

Pernod-Ricard coupe le robinet à la tauromachie

Une page se tourne. Pernod-Ricard vient de mettre fin à 65 ans d'histoire, en se désengageant de la tauromachie, rapporte Midi Libre. "La société Ricard a décidé de mettre fin à son mécénat au profit de l'Union des clubs taurins Paul Ricard à l'issue de notre assemblée générale. Ce désengagement n'est pour autant pas synonyme de dissolution de l'association, bien au contraire. Des pistes de réflexion sont en cours sur la base de statuts modifiés et d'une nouvelle équipe dirigeante qui feront l'objet d'une proposition lors de notre prochaine assemblée générale", a indiqué dans un courrier Stéphane Castel, président de l'UCTPR.

>> A lire aussi - Des centaines de postes à pourvoir sur les îles Paul Ricard pour cet été

Au total, 401 clubs et 16.119 membres sont concernés par cette décision. Ce retrait de Pernod-Ricard va clairement impacter financièrement les clubs qui vont devoir trouver des financements ailleurs. "Tous nos clubs vont subir un impact financier puisque la société Ricard réalisait l'affiche de nos événements et nous fournissait des bouteilles et des verres pour l'apéritif. Il semblerait que les actionnaires américains de Pernod-Ricard ne souhaitent plus associer l'image de la marque aux tauromachies", regrette dans les colonnes de Midi Libre Aimé Hugon, membre du club taurin Lou Bandot.

>> A lire aussi - Pernod Ricard supprime 190 postes en France

"Un crève-cœur"

Pour la plupart des membres, ce désengagement est forcément lié aux polémiques persistantes autour de la tauromachie. Et Ricard a très certainement cédé aux pressions des militants de la cause animale. "Cette décision constitue un véritable coup de poignard. Elle met fin à une histoire de 65 ans. C'est un déchirement. Je suis d'autant plus affecté qu'il s'agit d'une pression des actionnaires américains. C'est un crève-cœur de voir que les grosses entreprises cèdent aux lobbies anticorrida, au chantage. Nous allons essayer de changer de nom, mais de garder l'association pour continuer à regrouper toutes

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Chant du coq, coassement des grenouilles... Une loi pour protéger le "patrimoine sensoriel" ?
Voyages, tourisme… le virus chinois risque d’avoir de lourdes conséquences
La campagne choc des habitants d'Acquebouille contre la vitesse excessive
Volvo dévoile le prix de son SUV électrique, le XC40 Recharge
Formation professionnelle : salariés, pourquoi l'offre de votre entreprise pourrait baisser