Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    41 215,55
    +261,07 (+0,64 %)
     
  • Nasdaq

    18 045,38
    -463,96 (-2,51 %)
     
  • Nikkei 225

    41 097,69
    -177,39 (-0,43 %)
     
  • EUR/USD

    1,0942
    +0,0039 (+0,36 %)
     
  • HANG SENG

    17 739,41
    +11,43 (+0,06 %)
     
  • Bitcoin EUR

    59 115,71
    -288,18 (-0,49 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 338,04
    -4,29 (-0,32 %)
     
  • S&P 500

    5 599,11
    -68,09 (-1,20 %)
     

Permis de conduire : l’examen du code de la route fait peau neuve avec de nouvelles questions

Les questions de l’examen du code de la route n’avaient pas été modifiées depuis 2016.
JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

SÉCURITÉ ROUTIÈRE - L’examen du code de la route fait sa mue. Comme promis par la délégation interministérielle à la sécurité routière, dès mardi 12 septembre, l’ensemble des questions qui constituent l’examen du code de la route vont être renouvelées.

Désormais, « les questions sont plus claires et plus intelligibles, la difficulté ne doit pas être dans la question mais dans la réponse à y apporter », a indiqué ce lundi 11 septembre Florence Guillaume, déléguée interministérielle à la sécurité routière, lors d’un point presse.

La banque de questions de l’examen théorique général (ETG) comprend maintenant 1 037 questions, et sera opérationnelle dès mardi dans les centres agréés. Pour obtenir ce résultat, les nouvelles questions ont été rédigées « en concertation avec les professionnels du secteur » mais aussi avec un « professionnel de la simplification du langage », a précisé Florence Guillaume.

PUBLICITÉ

Un besoin de compréhension mais aussi d’adaptation aux nouveaux usages semblait nécessaire, d’autant plus depuis l’essor du vélo ou de la trottinette. « Plus de la moitié des morts sur les routes circulaient dans un véhicule de moins de quatre roues », a d’ailleurs rappelé la déléguée interministérielle à la sécurité routière.

Des visuels de questions plus proches du réel

Dans cette démarche, de nouvelles questions dites « empathiques » ont été ajoutées pour permettre de se mettre « à la place de l’autre usager », a-t-elle également expliqué. Dans les nouvelles questions figure par exemple : « un usager à trottinette est vulnérable car : son équilibre est précaire (oui ou non), son faible gabarit le rend peu détectable (oui ou non) ».

Parmi les autres nouveautés de cette mise à jour, on retrouve aussi quelques ajustements sur la forme du questionnaire. Ainsi, les visuels des questions ont eux aussi été modifiés pour « plus de réalisme », notamment avec des prises de vues par drone pour certaines situations.

Pas de bonne nouvelle cependant pour les moins doués avec les questions relatives au code de la route : les conditions d’examens restent inchangées et il faut toujours obtenir un minimum de 35 bonnes réponses sur les 40 questions posées au candidat pour obtenir le précieux sésame.

Avant cette mise à jour, la dernière modification des questions de l’examen du code de la route datait déjà de 2016.

À voir également sur Le HuffPost :

À Londres, les pompiers alertent sur les explosions de batteries de vélos et trottinettes

Claude Got est mort, le « Monsieur sécurité routière » et « père de l’accidentologie » avait 87 ans