Publicité
La bourse ferme dans 6 h 43 min
  • CAC 40

    7 813,29
    -51,41 (-0,65 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 005,91
    -28,52 (-0,57 %)
     
  • Dow Jones

    38 712,21
    -35,21 (-0,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,0810
    -0,0005 (-0,04 %)
     
  • Gold future

    2 330,90
    -23,90 (-1,01 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 560,27
    +154,97 (+0,25 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 424,51
    +11,56 (+0,82 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,21
    -0,29 (-0,37 %)
     
  • DAX

    18 488,57
    -142,29 (-0,76 %)
     
  • FTSE 100

    8 184,78
    -30,70 (-0,37 %)
     
  • Nasdaq

    17 608,44
    +264,89 (+1,53 %)
     
  • S&P 500

    5 421,03
    +45,71 (+0,85 %)
     
  • Nikkei 225

    38 720,47
    -156,24 (-0,40 %)
     
  • HANG SENG

    18 112,63
    +174,79 (+0,97 %)
     
  • GBP/USD

    1,2793
    -0,0007 (-0,06 %)
     

Dans “Peridot”, les plus charmantes bestioles que la réalité augmentée ait à offrir

Capture d’écran YouTube/Peridot chaîne officielle

Les animaux de compagnie virtuels de Peridot sont chamarrés, tout en rondeurs, et il est difficile de résister à leurs grands yeux. Eurogamer est immédiatement tombé sous le charme de ce jeu sorti sur smartphones (Android et iOS) le 9 mai. “Simpliste de prime abord, l’application a sous le capot le nec plus ultra de la réalité augmentée. Avec ses allures de Tamagotchi [ces jouets électroniques japonais lancés en 1996], ce jeu rassemble le fruit d’années d’innovation des branches créatives et techniques de Niantic – de quoi constituer le projet le plus intéressant de ces développeurs depuis Pokémon Go, en 2016.”

D’ailleurs, pour le site spécialisé britannique, les studios californiens ont bien fait de ne pas se reposer sur leurs lauriers. Le principe de Pokémon Go a été imité de nombreuses fois depuis son succès fulgurant (y compris par Niantic). Dans ce nouveau titre, les développeurs du studio inventent de toutes pièces de nouvelles créatures, les “peridots” ou juste “dots”, sortes de chimères combinant des traits d’animaux familiers avec d’autres empruntés à diverses mythologies, de la licorne au dragon. Et permettent de prendre soin d’elle.

Peridot est suffisamment intelligent pour reconnaître ce sur quoi vous dirigez la caméra de votre téléphone. Et votre créature explore l’environnement en conséquence : elle saute sur les tables ou les bureaux, disparaît un instant derrière des feuillages ou un arbre. L’un des exemples les plus impressionnants consiste à lui faire jouer à attraper une balle de tennis [virtuelle] qui, une fois lancée, rebondit avec beaucoup de naturel sur les murs et autres obstacles proches.”

Voir grandir l’animal

Au quotidien, quelques moments avec la bête suffisent : l’application n’est pas conçue pour obliger les joueurs à y passer des heures. S’amuser un peu avec la créature, lui donner à manger (contrairement au Tamagotchi, elle ne meurt pas si délaissée), lui trouver des congénères à rencontrer, voilà ce qui constitue l’essentiel des interactions. “Mais votre peridot vous demandera aussi d’aller observer un arbre ou de dénicher des fleurs à renifler. Ces gentilles suggestions reflètent le caractère et le comportement naturellement curieux de votre animal de compagnie. En plus de vous faire prendre l’air”, analyse Eurogamer.

PUBLICITÉ

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :