La bourse ferme dans 1 h 56 min
  • CAC 40

    6 235,31
    -31,97 (-0,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 987,03
    -27,77 (-0,69 %)
     
  • Dow Jones

    33 783,85
    -32,05 (-0,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,2069
    +0,0051 (+0,42 %)
     
  • Gold future

    1 788,90
    +6,90 (+0,39 %)
     
  • BTC-EUR

    40 433,29
    -5 544,86 (-12,06 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 115,70
    -8,20 (-0,73 %)
     
  • Pétrole WTI

    61,36
    -0,07 (-0,11 %)
     
  • DAX

    15 161,07
    -159,45 (-1,04 %)
     
  • FTSE 100

    6 900,45
    -37,79 (-0,54 %)
     
  • Nasdaq

    13 880,02
    +61,61 (+0,45 %)
     
  • S&P 500

    4 144,81
    +9,83 (+0,24 %)
     
  • Nikkei 225

    29 020,63
    -167,54 (-0,57 %)
     
  • HANG SENG

    29 078,75
    +323,41 (+1,12 %)
     
  • GBP/USD

    1,3855
    +0,0012 (+0,09 %)
     

Il perd 600.000 dollars de bitcoins sur une application frauduleuse

·1 min de lecture

En téléchargeant une application, le détenteur a rentré ses identifiants et s'est fait dérober tous ses bitcoins.

Il croyait avoir téléchargé une application certifiée par Apple. Et se rendre tout bonnement sur son portefeuille Trezor où étaient stockés 600.000 dollars de bitcoins. Sauf que comme le rapporte le Washington Post, bien que l'application soit dans l'App Store d'Apple et qu'elle soit certifiée, notée en particulier par cinq étoiles (sur cinq), il s'est révélé que celle-ci était fausse. L'application s'est ensuite servie des informations rentrées par l'utilisateur pour lui subtiliser toute sa cryptomonnaie. Au total, l'homme a vu partir en fumée plus de 600.000 dollars de bitcoins.

En colère à cause de cette perte faramineuse due à l'application tierce, il l'est aussi contre Apple puisque l'entreprise a, selon lui, autorisé l'application à figurer sur son App Store. "Ils ont trahi toute la confiance que j'avais en eux. Apple ne mérite pas de s'en sortir comme ça", témoigne-t-il auprès de nos confrères américains. Car si Apple promet que les applications mises en avant sur son espace sont "sérieuses, vérifiées, uniques et sécurisées", il serait en effet très facile pour certaines de contourner ces mesures de sécurité. Et même quand Apple le découvre et que l'application est retirée, il est trop tard pour l'utilisateur qui a tout perdu.

>> A lire aussi - Le bitcoin interdit comme l’or en son temps ? L’hypothèse d’un patron de hedge fund américain

Pour sa défense, la firme de Cupertino met en avant le fait que l'application qui s'est présentée à elle, n'a rien à voir avec celle qui (...) Cliquez ici pour voir la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :

Cancer du col de l'utérus : non-lieu requis pour le vaccin Gardasil (Merck), colère des plaignantes
Le géant de la crypto Coinbase va débarquer en Bourse le 14 avril
Le laboratoire chinois Sinovac double la production de son vaccin anti-Covid
Arnaud Lagardère accusé par des salariés de “sacrifier” Lagardère sur “l’autel du rétablissement de sa situation financière”
SFR (Altice) risque de sabrer 2000 emplois, la CFDT dénonce "une utilisation cynique et opportuniste" de la crise