Marchés français ouverture 5 h 41 min
  • Dow Jones

    34 777,76
    +229,26 (+0,66 %)
     
  • Nasdaq

    13 752,24
    +119,44 (+0,88 %)
     
  • Nikkei 225

    29 613,45
    +255,63 (+0,87 %)
     
  • EUR/USD

    1,2164
    -0,0004 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    28 610,65
    0,00 (0,00 %)
     
  • BTC-EUR

    48 322,21
    -222,51 (-0,46 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 545,31
    +109,53 (+7,63 %)
     
  • S&P 500

    4 232,60
    +30,98 (+0,74 %)
     

Il perd 21.000 euros parce qu’Apple a supprimé son compte

·1 min de lecture

La marque à la pomme est poursuivie par un plaignant qui dénonce ses conditions générales de service, jugées "illégales et déraisonnables".

Il avait dépensé plus de 25.000 dollars (environ 21.000 euros) dans des contenus rattachés à son compte. Mais lorsque Apple a résilié son identifiant pour une violation présumée des termes et conditions, il a perdu tout l'accès à ses données. Et donc l'argent qu'il y avait dessus, rapporte Apple Insider. Il a alors porté plainte, rappelant qu'il avait acheté des applications, des achats intégrés à l'application, des programmes et extensions de plateforme ou encore des services connexes.

La victime prétend également que la marque à la pomme empêche d'avoir accès aux fonds inutilisés et rattachés à un compte Apple, comme les sept dollars de crédit iTunes auxquels il ne peut pas toucher, par exemple. Selon les termes de l'accusation, les conditions d'accès aux comptes personnels de l'utilisateur seraient donc "illégales et déraisonnables". La plainte vise en particulier une clause de services de la marque qui stipule qu'un utilisateur, dont le contrat a été résilié, ne peut plus avoir accès à aucun contenu acheté par la suite.

>> A lire aussi - Apple avoue avoir bloqué sciemment iMessage à son concurrent Android

"Sans préavis ni explication"

À travers ce recours, l'homme dénonce aussi le fait qu'Apple puisse résilier un contrat sur la base de simples soupçons. Rien n'a été précisé concernant la résiliation du compte jusqu'à présent, mais il est indiqué qu'il l'a été "sans préavis, ni explication, politique ou processus". Selon lui, ces méthodes sont "frauduleuses, illégales et injustes" et enfreignent les réglementations (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :

Covid-19 : le laboratoire franco-autrichien Valneva lance une étude clinique de Phase III pour son candidat vaccin
Netflix, faut-il acheter les actions après la chute ? : le conseil Bourse du jour
Bridgestone Béthune : le site vendu à SIG (Log’s) pour son aménagement en "pôle industriel"
Le fonds souverain de la Norvège a gagné un montant colossal en Bourse
Ces régions où Amazon France compte ouvrir de nouveaux entrepôts