Publicité
La bourse ferme dans 8 h 2 min
  • CAC 40

    7 667,28
    -4,06 (-0,05 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 937,85
    -9,88 (-0,20 %)
     
  • Dow Jones

    39 134,76
    +299,90 (+0,77 %)
     
  • EUR/USD

    1,0702
    -0,0005 (-0,04 %)
     
  • Gold future

    2 370,70
    +1,70 (+0,07 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 443,85
    -1 093,72 (-1,78 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 354,26
    -6,06 (-0,45 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,34
    +0,17 (+0,21 %)
     
  • DAX

    18 235,34
    -18,84 (-0,10 %)
     
  • FTSE 100

    8 275,86
    +3,40 (+0,04 %)
     
  • Nasdaq

    17 721,59
    -140,64 (-0,79 %)
     
  • S&P 500

    5 473,17
    -13,86 (-0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    38 596,47
    -36,55 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    18 055,68
    -279,64 (-1,53 %)
     
  • GBP/USD

    1,2653
    -0,0007 (-0,06 %)
     

"Trop-percu constaté sur votre avis d'impôt" : soyez prudent face à cette arnaque

iStock / brizmaker

La déclaration des impôts sur le revenu est l'une des cibles préférées des escrocs. Tout au long de l'année, des arnaques surviennent afin de tromper les contribuables, que ce soit sur le prélèvement à la source, pour une soit-disante "vérification" de son compte fiscal ou encore une confirmation de ses données fiscales ; tant de subterfuges qui visent in fine à voler les données personnelles et bancaires des victimes, dans le but de leur soutirer de l'argent.

Cette fois-ci, une arnaque sévit en faisant croire à ses victimes qu'un remboursement leur est dû. Pourtant, les remboursements officiels ont déjà été effectué les 24 juillet et 2 août derniers. Lors de ces dates, certains foyers fiscaux ont reçu un remboursement de la part du fisc, et d'autres, à l'inverse, ont dû verser un solde d'impôt sur le revenu. Repérée par Actu.fr, cette nouvelle arnaque a été envoyée sous forme de SMS et annonce un mystérieux remboursement. "Info Impots Gouv. Trop-percu constaté sur votre avis d'imposition 2023. Suivez le lien afin de procéder au remboursement", peut-on lire dans le message illicite.

Le SMS se termine avec un lien frauduleux, qui redirige vers "un site espion", font savoir nos confrères. En cliquant sur ce lien, la victime atterrit alors sur un site qui usurpe l'identité de l'administration fiscale, et invite à renseigner ses coordonnées bancaires. Si l'internaute tombe dans le piège, les escrocs vont ainsi pouvoir lui dérober de l'argent grâce à l'accès à son compte bancaire. À (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite