La bourse est fermée
  • Dow Jones

    30 297,08
    -639,96 (-2,07 %)
     
  • Nasdaq

    13 264,94
    -361,12 (-2,65 %)
     
  • Nikkei 225

    28 635,21
    +89,03 (+0,31 %)
     
  • EUR/USD

    1,2109
    -0,0059 (-0,48 %)
     
  • HANG SENG

    29 297,53
    -93,73 (-0,32 %)
     
  • BTC-EUR

    25 959,07
    -864,23 (-3,22 %)
     
  • CMC Crypto 200

    630,33
    -9,59 (-1,50 %)
     
  • S&P 500

    3 748,94
    -100,68 (-2,62 %)
     

PER : comment bien choisir son contrat d'épargne retraite ?

·2 min de lecture

La préparation de la retraite se fait idéalement sur plusieurs années. L’idée étant de mettre progressivement un capital de côté, qui sera disponible pour financer le train de vie lors de l’arrêt de l’activité professionnelle. Le PER (Plan d’Épargne Retraite) individuel recèle un argument de taille pour encourager les Français à s’y intéresser : les versements déposés sur ce contrat sont déductibles fiscalement, dans les limites prévues par la réglementation fiscale en vigueur. En résumé, avec le PER vous défiscalisez tout en préparant votre retraite. Mais attention, pour se constituer une telle épargne sur le long terme, mieux vaut être bien accompagné ! Choisir le bon interlocuteur, et aussi le bon contrat. Pour vous y aider, voici un certain nombre d’items à étudier pour trouver l’offre qui vous convient le mieux. Veuillez noter que nous ne traitons ici que du PER individuel souscrit auprès d’une compagnie d’assurance, et non du PER ouvert auprès d’un établissement bancaire (qui prend la forme d’un compte-titres). Attention aux frais Pour commencer, un élément de comparaison indispensable : les frais. Au fil du temps, ils pèsent sur la performance du contrat, c’est pourquoi il convient de privilégier les enveloppes qui affichent une grille tarifaire contenue, sans pour autant lésiner sur la qualité du produit. Il faut ainsi passer à la loupe les frais d’entrée (qui s’échelonnent de 0% pour les contrats internet à 4% ou plus pour certains acteurs traditionnels), les frais d’arbitrage ou encore les frais de gestion annuels. Ces derniers, en tant que frais récurrents, ont toute leur importance. Et la fourchette est large là aussi, avec des taux qui peuvent aller jusqu’à 2% par an selon les supports ! En effet, certains contrats prévoient des frais différenciés selon que l’épargne est placée sur le fonds en euros sécurisé ou sur Cliquez ici pour lire la suite