La bourse ferme dans 5 h 51 min
  • CAC 40

    6 231,90
    -64,79 (-1,03 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 986,88
    -33,03 (-0,82 %)
     
  • Dow Jones

    34 077,63
    -123,04 (-0,36 %)
     
  • EUR/USD

    1,2060
    +0,0019 (+0,16 %)
     
  • Gold future

    1 766,50
    -4,10 (-0,23 %)
     
  • BTC-EUR

    45 706,61
    -1 942,06 (-4,08 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 242,89
    -56,07 (-4,32 %)
     
  • Pétrole WTI

    64,01
    +0,63 (+0,99 %)
     
  • DAX

    15 282,36
    -86,03 (-0,56 %)
     
  • FTSE 100

    6 955,98
    -44,10 (-0,63 %)
     
  • Nasdaq

    13 914,77
    -137,58 (-0,98 %)
     
  • S&P 500

    4 163,26
    -22,21 (-0,53 %)
     
  • Nikkei 225

    29 100,38
    -584,99 (-1,97 %)
     
  • HANG SENG

    29 135,73
    +29,58 (+0,10 %)
     
  • GBP/USD

    1,3985
    +0,0001 (+0,01 %)
     

On le pensait paresseux, cet animal préhistorique était en réalité une machine à tuer

Nathalie Mayer, Journaliste
·2 min de lecture

Avant l’apparition des dinosaures, des animaux massifs peuplaient déjà notre Terre. Les dinocéphales – signifiant littéralement « terrible tête ». Des sortes de reptiles ressemblant à des mammifères, grands et gros. Parmi eux, l’Anteosaurus, un féroce carnivore de la taille d’un hippopotame et doté d’une queue de crocodilien qui vivait sur le continent africain il y a environ 260 millions d’années. Les chercheurs l’imaginaient plutôt paresseux et pataud.

Mais en reconstruisant soigneusement son crâne en 3D, des chercheurs de l’université de Witwatersrand (Afrique du Sud) ont fait apparaître des caractéristiques qui suggèrent au contraire que l’Anteosaurus était fait pour traquer puis tuer ses proies.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Tout un monde dans un crâne

Ainsi les chercheurs ont découvert que l’oreille interne de l’Anteosaurus était particulièrement développée. De quoi lui permettre de se déplacer beaucoup plus rapidement qu’ils le pensaient. Plus rapidement que ses proies et probablement même que certains au moins de ses concurrents. Les chercheurs notent aussi que la partie du cerveau de l’Anteosaurus dédiée à la coordination des mouvements des yeux et de la tête était exceptionnellement grande. De quoi développer des capacités de traque hors du commun.

« Nous montrons que le système nerveux de l’Anteosaurus est optimisé et spécialisé pour chasser rapidement et frapper aussi rapidement », commente Ashley Kruger, chercheur, dans un communiqué de l’université de Witwatersrand« Même s’il a vécu bien avant le célèbre T-Rex, il n’était pas une créature primitive, mais bel et bien une puissante machine à tuer. »

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura