La bourse ferme dans 1 h 39 min

Le PEL poursuit sa route

Fiscalité du patrimoine: la France a la main lourde

Les Français auront-ils bientôt plus d’argent sur leurs PEL que sur leurs Livrets A ? On peut le penser au vu des dernières statistiques de la Banque de France. Certes, depuis l’abaissement de son taux à 1% (pour les nouveaux plans), le PEL a vu sa collecte ralentir. Il n’empêche qu’avec 734 millions d’euros en novembre, les flux restent largement positifs.

Ainsi, sur les 11 premiers mois de 2016, le PEL a encore attiré 13,3 milliards d’euros d’argent frais (contre 17,8 milliards d’euros un an plus tôt). A titre de comparaison, la collecte cumulée du Livret A a été bien plus modeste sur la même période, avec 1,1 milliard d’euros au compteur.

L’avance du Livret A fond à vue d’oeil

Cela a bien entendu des conséquences en termes d’encours. Fin 2015, 255,9 milliards d’euros étaient logés sur des Livrets A, contre 240 milliards d’euros sur des PEL, soit un écart de 15,9 milliards d’euros en faveur du Livret A. En juillet dernier, l’avance du Livret A est tombée à 7 milliards d’euros et en novembre, elle n’était plus que de 3,8 milliards d’euros (voir tableau).

Le Livret A conserve donc une légère avance, mais celle-ci pourrait fondre rapidement. Outre l’évolution de la collecte, il faudra en effet compter dans les chiffres de décembre sur l’inscription des intérêts.

Le jeu de la capitalisation des intérêts

D’après la Banque de France, les PEL servent actuellement un rendement moyen de 2,74%, soit 2,30% après prélèvements sociaux. Rappelons en effet que si les nouveaux PEL n’offrent que 1% brut, les anciens PEL rémunèrent toujours leurs détenteurs au taux en vigueur au jour de l’ouverture du plan. Au vu des encours moyen de 2016, les encours devraient donc avoir grossi de quelque 5 milliards d’euros en décembre, rien que par le jeu des intérêts. De quoi porter le stock d’épargne au-delà des 258 milliards d’euros à fin 2016.

Du côté du Livret A, les statistiques de décembre verront ...