Marchés français ouverture 37 min

PEL : les pièges à éviter pour échapper à la clôture de votre plan

Dans une période de taux exceptionnellement bas, le PEL (plan épargne logement) est un placement rare. Selon la Banque de France, la rémunération moyenne versée à leurs détenteurs atteignait 2,65 % en novembre 2019. Ce, en dépit de la diminution régulière du taux servi aux nouveaux contrats : depuis le 1er août 2016, les plans ouverts génèrent un rendement limité à 1 %. Mais à l’inverse, les PEL souscrits à l’été 1983 rapportent 6,3 % (avant fiscalité) ! Si ces épargnants peuvent encore bénéficier de taux d’intérêt décorrélés de la réalité actuelle du marché, tous les souscripteurs de PEL ne sont donc pas logés à la même enseigne. Selon l’ancienneté du contrat, plusieurs règles s’appliquent obligatoirement, leur non-respect entraînant automatiquement la clôture du plan. Attention, les pièges sont nombreux.

>> Notre service - Un test pour connaître son profil d’épargnant et bénéficier d’un conseil d’investissement en ligne, gratuit, personnalisé et suivi

Ne jamais retirer sur son PEL

Règle de base à respecter après l’ouverture d’un plan épargne logement, il est impossible d’y retirer de l’argent. Une telle opération entraîne automatiquement la clôture du PEL. Plus pénalisant encore, prélever une partie de l’encours du contrat avant son 4ème anniversaire, qui correspond à sa durée minimale, est synonyme de perte financière. Pour tout retrait dans les 2 premières années, les intérêts sont révisés à la baisse, au niveau du taux du CEL (compte épargne logement), de 0,5 % actuellement. Entre 2 et 3 ans, le taux du PEL est conservé mais les éventuels droits à prêt et à prime sont perdus. Entre 3 et 4 ans, ces droits sont diminués. Au-delà de cette durée, les retraits n’entraînent aucune autre pénalité que la fermeture du plan, les intérêts étant préservés.

Pas plus de 15 ans pour les nouveaux contrats

Passée la durée maximale de versement sur le plan fixée à 10 ans, le souscripteur dispose de 5 années pour laisser fructifier cette épargne puis clôturer son PEL en exerçant ou non

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Yamaha met en garde : se cacher dans un caisson d’instrument comme Carlos Ghosn peut être dangereux
Audi e-Tron : plongée dans son usine futuriste
Le plan social d’Auchan dévoilé
2019 a été une excellente année pour Porsche
La taxe Gafa “ne vaut pas une guerre commerciale”, avertit Bruno Le Maire