La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 092,96
    +6,92 (+0,02 %)
     
  • Nasdaq

    11 816,32
    +231,77 (+2,00 %)
     
  • Nikkei 225

    27 346,88
    +19,77 (+0,07 %)
     
  • EUR/USD

    1,0994
    +0,0128 (+1,18 %)
     
  • HANG SENG

    22 072,18
    +229,85 (+1,05 %)
     
  • BTC-EUR

    21 544,59
    +487,18 (+2,31 %)
     
  • CMC Crypto 200

    538,70
    +296,03 (+121,98 %)
     
  • S&P 500

    4 119,21
    +42,61 (+1,05 %)
     

PEL à 2% : faut-il vraiment vous empresser de rouvrir un nouveau plan épargne logement ?

réveil
réveil

Vous avez un plan d'épargne logement (PEL) rémunéré à 1% ? Sachez que le taux de votre PEL ne remontera pas à 2%... La hausse du rendement, effective depuis le 1er janvier 2023, ne concerne que les plans ouverts depuis le Nouvel An. Se pose évidemment pour beaucoup la question de fermer votre PEL à 1% pour en ouvrir un nouveau à 2%.

Votre PEL rémunéré à 1% brut est et restera probablement longtemps l'un des PEL les moins bien rémunérés. Le seul avantage de ce PEL à 1% est qu'il ouvre droit au prêt épargne logement, à un taux de plus en plus avantageux de 2,20%.

L'avantage du prêt PEL à 2,20% est à garder à l'esprit avant de fermer votre PEL pour en rouvrir un à 2%. Mais un autre argument doit vous inviter à éviter tout excès de précipiation. Il faut avoir en tête une subtilité réglementaire concernant les PEL les plus récents...

Des intérêts recalculés à 1%, 1,25% ou 2% ?

Tout dépend de quand vous avez ouvert votre PEL. Si vous l'avez souscrit fin 2016 ou en 2017, vos intérêts à 1% sont uniquement soumis aux cotisations sociales (17,20%), donc 0,83% net environ. Les PEL ouverts à partir de janvier 2018 sont eux soumis à la flat tax (30% au total), impôt sur le revenu (12,80%) compris. Soit 0,70% net.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Livret, SCPI, private equity... Voici 6 placements pour vous protéger de l'inflation
- Prêt à taux zéro : qui décroche encore un PTZ malgré un crédit immobilier grippé ?
- Retraite : « Sapeur-pompier volontaire, mes années de bénévolat sont-elles prises en compte ? »