La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 598,18
    +31,39 (+0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 527,79
    +16,85 (+0,48 %)
     
  • Dow Jones

    29 910,37
    +37,90 (+0,13 %)
     
  • EUR/USD

    1,1970
    +0,0057 (+0,48 %)
     
  • Gold future

    1 788,10
    -23,10 (-1,28 %)
     
  • BTC-EUR

    14 740,97
    +31,33 (+0,21 %)
     
  • CMC Crypto 200

    333,27
    -4,23 (-1,25 %)
     
  • Pétrole WTI

    45,53
    -0,18 (-0,39 %)
     
  • DAX

    13 335,68
    +49,11 (+0,37 %)
     
  • FTSE 100

    6 367,58
    +4,65 (+0,07 %)
     
  • Nasdaq

    12 205,85
    +111,44 (+0,92 %)
     
  • S&P 500

    3 638,35
    +8,70 (+0,24 %)
     
  • Nikkei 225

    26 644,71
    +107,40 (+0,40 %)
     
  • HANG SENG

    26 894,68
    +75,23 (+0,28 %)
     
  • GBP/USD

    1,3314
    -0,0042 (-0,32 %)
     

Il peint sa voiture aux couleurs de la gendarmerie et risque des poursuites

Par LePoint.fr
·1 min de lecture
La réplique d’un véhicule de gendarmerie peut coûter « six mois de prison et 7 500 euros d’amende » à son propriétaire (illustration).
La réplique d’un véhicule de gendarmerie peut coûter « six mois de prison et 7 500 euros d’amende » à son propriétaire (illustration).

Son coup de pinceau pourrait lui coûter cher. Un automobiliste des Yvelines s'est amusé à repeindre sa Seat Leon Cupra aux couleurs de la gendarmerie, racontent Turbo et Auto Plus. La voiture ressemble à s'y méprendre à celles de forces de l'ordre. D'autant plus que, depuis septembre, 17 modèles de cette marque sont utilisés par les brigades rapides d'intervention (BRI). D'autres voitures de ce modèle sont d'ailleurs en attente de livraison.

De la couleur bleu marine de la carrosserie aux zébras rouge et jaune à l'avant du capot, l'illusion semble parfaite et doit provoquer des sueurs froides aux automobilistes qui la croisent alors qu'ils sont en excès de vitesse. Le plaisantin a tout de même ajouté les mots « Panique pas » au milieu du trait blanc, sur le flanc du véhicule.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Dylan (@dylan_dsf_)

La blague peut coûter 7 500 euros

La police des Yvelines a réagi à la photographie de la voiture sur les réseaux sociaux. Tout en saluant une « petite note d'humour dans un contexte un peu morose », elle a rappelé que cette réplique d'un véhicule de gendarmerie peut coûter « six mois de prison et 7 500 euros d'amende » à son propriétaire. Si vous souhaitez tout de même acquérir une véritable voiture de la gendarmerie, la police des Yvelines vous conseille une république miniature, disponible sur la boutique de la gendarmerie nationale.

Le propriétaire d [...] Lire la suite