La bourse ferme dans 2 h 38 min
  • CAC 40

    5 619,90
    +21,29 (+0,38 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 617,48
    +22,06 (+0,61 %)
     
  • Dow Jones

    30 930,52
    +116,26 (+0,38 %)
     
  • EUR/USD

    1,2109
    -0,0024 (-0,19 %)
     
  • Gold future

    1 844,00
    +3,80 (+0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    28 858,49
    +351,88 (+1,23 %)
     
  • CMC Crypto 200

    688,78
    -26,42 (-3,69 %)
     
  • Pétrole WTI

    53,49
    +0,51 (+0,96 %)
     
  • DAX

    13 909,44
    +94,38 (+0,68 %)
     
  • FTSE 100

    6 715,32
    +2,37 (+0,04 %)
     
  • Nasdaq

    13 197,18
    +198,68 (+1,53 %)
     
  • S&P 500

    3 798,91
    +30,66 (+0,81 %)
     
  • Nikkei 225

    28 523,26
    -110,20 (-0,38 %)
     
  • HANG SENG

    29 962,47
    +320,19 (+1,08 %)
     
  • GBP/USD

    1,3670
    +0,0036 (+0,26 %)
     

Pour le PDG de Veolia, Antoine Frérot, le rachat de Suez est "inéluctable"

·2 min de lecture

Antoine Frérot est plus résolu que jamais. Ce jeudi matin, le PDG de Veolia a adressé au conseil d’administration de Suez une proposition d’OPA. Il espère boucler le dossier d’ici 9 à 15 mois.

Veolia-Suez saison 2. Les semaines et les mois passent, mais pour Antoine Frérot rien ne change. Cent trente jours après avoir annoncé son intention de reprendre Suez, le PDG de Veolia est déterminé à mener à bien son projet. Malgré le refus du management de Suez qui estime l’opération "aberrante" pour leur société et "funeste pour la France". Depuis quatre mois, . Pour se défendre, ils pour en interdire la cession. Cette fondation constitue l'un des principaux contentieux juridiques entre les deux entreprises. Un coup dur pour Veolia. Mais la manœuvre n’a pas empêché le groupe de poursuivre sa route.

Le 5 octobre dernier, détenus par Engie. Pour les 70,1% restants, Antoine Frérot va maintenant un cran plus loin. Ce matin, le patron a adressé au conseil d’administration de Suez une proposition d’OPA. Il s’agit . Le prospectus décrit les éléments du projet industriel et du projet social ainsi que les conditions financières que Veolia proposera lors du dépôt effectif de l’offre. Ce devrait être en mai prochain lors de la prochaine assemblée générale de Suez. Ce sera alors aux actionnaires de Suez de se prononcer. "Il est temps que les masques tombent et que les intentions se dévoilent", lance Antoine Frérot.

"Irréversible"

Le PDG espère boucler le dossier d'ici 9 à 15 mois. Côté financier, Veolia, épaulé par quatre banques conseil (Crédit Agricole, Bank of America, Morgan Stanley, HSBC), propose comme prévu de reprendre les titres Suez à 18 euros. Ce qui valorise l’entreprise à hauteur de 11,3 milliards d’euros. Et représente une prime de 74% par rapport au cours de Suez de fin juillet. Cerise sur le gâteau, le prix annoncé est ferme. ."Il n’y aura pas de clause de révision de prix en cas de conjoncture défavorable", indique le directeur financier Claude Laruelle.

Côté emplois, Veolia s’est voulu rassurant. Alors que les dirigeants de Suez évoquent la suppression potentielle de 4.000 postes suite au rapprochement des deux géants, Veolia assure qu’il n’y aura pas d’i[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi