La bourse ferme dans 6 h 11 min
  • CAC 40

    4 874,99
    -34,65 (-0,71 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 145,94
    -52,92 (-1,65 %)
     
  • Dow Jones

    28 335,57
    -28,13 (-0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,1809
    -0,0059 (-0,50 %)
     
  • Gold future

    1 904,70
    -0,50 (-0,03 %)
     
  • BTC-EUR

    11 087,09
    +49,63 (+0,45 %)
     
  • CMC Crypto 200

    262,84
    +1,39 (+0,53 %)
     
  • Pétrole WTI

    38,84
    -1,01 (-2,53 %)
     
  • DAX

    12 358,10
    -287,65 (-2,27 %)
     
  • FTSE 100

    5 841,92
    -18,36 (-0,31 %)
     
  • Nasdaq

    11 548,28
    +42,28 (+0,37 %)
     
  • S&P 500

    3 465,39
    +11,90 (+0,34 %)
     
  • Nikkei 225

    23 494,34
    -22,25 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    24 918,78
    +132,68 (+0,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,3051
    +0,0013 (+0,10 %)
     

"Le pays n’a pas été aussi divisé depuis la guerre de Sécession" : 100e nuit de manifestation antiraciste à Portland aux États-Unis

franceinfo, Grégory Philipps
·2 min de lecture

Pour la 100e nuit, ils se sont donné rendez-vous dans un jardin public à l’est de Portland.

2 000 à 3 000 personnes ont marché vers l’un des commissariats de la ville pour dénoncer les violences policières à l’égard des Afro-Américains. "Sur mon T-shirt j’ai écrit : 'Je suis un habitant de Portland, un vétéran de la Marine et un père de famille'," décrit Jerry, croisé dans le cortège.

On est là pour dire que les vies noires comptent. Il y a cent jours, on a réalisé que les brutalités policières étaient hors de contrôle. On ne rentrera pas chez nous tant que nos frères et sœurs ne seront pas traités humainement.

Jerry, un manifestant

à franceinfo

Le cortège rassemble des militants Black lives matters, mais aussi des anarchistes, des radicaux. Beaucoup sont casqués et visiblement prêts à l’affrontement, pas avec les groupes armés d’extrême-droite qui ont manifesté plus tôt dans la journée mais bien avec les forces de l’ordre.

La police passe avec des haut-parleurs pour dire que le rassemblement est interdit. Stacy est venue (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi