La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 977,28
    +184,61 (+0,53 %)
     
  • Nasdaq

    14 872,65
    +92,12 (+0,62 %)
     
  • Nikkei 225

    27 728,12
    +144,04 (+0,52 %)
     
  • EUR/USD

    1,1841
    -0,0001 (-0,01 %)
     
  • HANG SENG

    26 204,69
    -221,86 (-0,84 %)
     
  • BTC-EUR

    33 962,14
    +487,24 (+1,46 %)
     
  • CMC Crypto 200

    993,68
    +17,79 (+1,82 %)
     
  • S&P 500

    4 419,06
    +16,40 (+0,37 %)
     

En Pays-de-la-Loire, "mobilisation générale" des écolos pour gagner une région

·3 min de lecture

"Nous on doit, on va gagner". En tractant mardi à La Roche-sur-Yon aux côtés de Yannick Jadot, le candidat en Pays-de-la-Loire Matthieu Orphelin sait qu'il représente la meilleure chance écologiste de remporter une région les 20 et 27 juin.

Les Verts se rêvent en conquérants, mais les régionales ne sont pas les municipales de 2020, lors desquelles ils ont remporté plusieurs grandes villes. Seul l'ancien marcheur et désormais allié d'EELV Matthieu Orphelin est donné vainqueur par un récent sondage.

Une pression certaine pour le député angevin, qui doit aussi, et pour la même raison, encaisser les attaques de la droite menée par la présidente sortante, Christelle Morançais, appuyée par le sénateur de Vendée Bruno Retailleau.

"Moi, d'extrême gauche?", s'exclame Matthieu Orphelin en découvrant sur son téléphone, dans le voyage en voiture électrique qui l'emmène à Angers, la vidéo du maire de La Baule Franck Louvrier qui lui reproche son alliance avec La France insoumise.

"Ca devient grotesque. Il y a un an on me disait que j'étais trop macroniste. Il n'y a pas d'alliance avec LFI, il y a une liste citoyenne où ils ont quelques places, mais il y a surtout plusieurs partis de centre-gauche", peste le candidat. Il arbore un sourire carnassier en montrant la réplique satirique en vidéo concoctée par ses équipes sur les réseaux sociaux.

L'ancien d'EELV François de Rugy, candidat de LREM, est sur toutes les lèvres, lui à qui des rumeurs prêtent des tractations avec Les Républicains en vue du second tour. "Il est dans un toboggan, des écolos au PS, puis à En marche, et maintenant il va se faire élire avec Les Républicains", tacle l'eurodéputé Yannick Jadot.

Mardi matin, sur l'imposante place Napoléon de La-Roche-sur-Yon, dont les îlots de verdure soulagent à peine de la chaleur estivale, Matthieu Orphelin n'hésite pas à aborder le sujet auprès des électeurs: "Si voter de Rugy c'est voter Retailleau, il faut que les gens le sachent".

"Dommage qu'il n'y ait pas d'alliance au premier tour" avec le PS du fidèle de Ségolène Royal Guillaume Garot, regrette une passante. "C'est lui qui n'a pas souhaité, mais ça va se faire au second", promet Matthieu Orphelin.

- "Nouvelle culture" -

Face à des lycéens, l'écologiste vante sa mesure de licences sportives à 10 euros. "Mais moi je fais du e-sport", rétorque, rigolard, l'un des jeunes. "Vous dites à vos parents de voter écolo, hein? Je ne vous donne pas de tracts, ils vont vous engueuler".

Matthieu Orphelin scande également à l'envi que les Pays-de-la-Loire peuvent être "la première région écolo" en France. Un signe que les espérances vertes sont désormais concentrées sur cette région.

Ce sont d'ailleurs les poids lourds de la galaxie écologiste qui ont fait le déplacement pour un match de foot mardi après-midi à Angers. Par exemple le chef d'EELV Julien Bayou, pourtant candidat en Île-de-France: "Je joue en attaque dans ma région, mais je suis aussi goal volant", s'amuse-t-il en filant la métaphore du football. Il se réjouit de voir "une vraie dynamique pour Matthieu Orphelin. Et le meilleur sondage, c'est la fébrilité du camp d'en face".

La députée et présidente de Génération écologie Delphine Batho est aussi de la partie. "C'est mobilisation générale. La démarche est collective. J'aimerais tellement qu'on gagne une région", confie-t-elle. Selon cette ancienne du PS, qui goûte peu l'idée d'union de la gauche, "c'est par le renouvellement citoyen, loin d'une logique d'alliance de partis", que l'écologie peut gagner.

Nul doute qu'une victoire du non-encarté Matthieu Orphelin, plus centriste et pro-entreprises que de nombreux militants EELV, aurait une influence sur la stratégie des écologistes à la présidentielle de 2022.

Yannick Jadot se réjouit de voir "l'évolution de l'écologie": "Il y a six ans, le coeur de nos campagnes était la dénonciation. Aujourd'hui notre nouvelle culture c'est d'être porteurs de solutions".

bap/cs/rhl

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles