Marchés français ouverture 4 h 41 min
  • Dow Jones

    29 590,41
    -486,29 (-1,62 %)
     
  • Nasdaq

    10 867,93
    -198,87 (-1,80 %)
     
  • Nikkei 225

    26 558,22
    -595,61 (-2,19 %)
     
  • EUR/USD

    0,9665
    -0,0023 (-0,24 %)
     
  • HANG SENG

    17 972,05
    +38,78 (+0,22 %)
     
  • BTC-EUR

    19 539,94
    -218,07 (-1,10 %)
     
  • CMC Crypto 200

    433,35
    -11,18 (-2,52 %)
     
  • S&P 500

    3 693,23
    -64,76 (-1,72 %)
     

Pays basque : Libération conditionnelle accordée pour deux ex-membres de l’ETA

Bob Edme

JUSTICE - Les deux ex-etarras avaient été condamnés à perpétuité et purgeaient leur peine depuis trente-deux ans

La cour d’appel de Paris a confirmé jeudi la libération conditionnelle des détenus basques Jakes Esnal et Ion Parot, tous les deux âgés de 71 ans, à l’issue d’une période probatoire d’un an de détention à domicile, a indiqué une source judiciaire à l’AFP.

« La chambre de l’application des peines de la cour d’appel de Paris a confirmé ce jour deux jugements du tribunal de l’application des peines de Paris compétent en matière de terrorisme » qui avaient accordé à ces deux anciens membres de l’organisation séparatiste ETA des « mesures de détentions à domicile sous surveillance électronique pendant une année, probatoires à une libération conditionnelle d’une durée de dix années », a détaillé cette source.

« Efforts sérieux de réadaptation sociale »

Ion Parot et Jakes Esnal, incarcérés depuis trente-deux ans, ont été arrêtés en 1990, puis condamnés en 1997 à la réclusion criminelle à perpétuité aux côtés d’autres membres du « commando itinérant » d’ETA, aussi appelé commando « Argala », notamment responsable de l’attentat à la garnison de Saragosse, dans le nord de l’Espagne, en 1987, qui avait fait 11 morts dont six enfants. L’organisation a annoncé sa dissolution en 2018 après plus de quarante ans de lutte armée pour l’indépendance du Pays basque. Au total, 85(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Affaire Delphine Jubillar : Pas de placement sous bracelet électronique pour le mari, qui reste en détention
Nanterre : Un professeur suspendu depuis la rentrée, un appel national lancé pour le soutenir
Bastia : Alors qu’Eric Dupond-Moretti est attendu ce jeudi, heurts lors d’un hommage à Yvan Colonna