Publicité
La bourse ferme dans 7 h 48 min
  • CAC 40

    7 572,59
    +1,78 (+0,02 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 880,22
    -11,24 (-0,23 %)
     
  • Dow Jones

    41 198,08
    +243,60 (+0,59 %)
     
  • EUR/USD

    1,0933
    -0,0008 (-0,08 %)
     
  • Gold future

    2 474,90
    +15,00 (+0,61 %)
     
  • Bitcoin EUR

    59 265,58
    -583,89 (-0,98 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 345,15
    +15,64 (+1,18 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,67
    +0,82 (+0,99 %)
     
  • DAX

    18 423,10
    -14,20 (-0,08 %)
     
  • FTSE 100

    8 252,01
    +64,55 (+0,79 %)
     
  • Nasdaq

    17 996,92
    -512,42 (-2,77 %)
     
  • S&P 500

    5 588,27
    -78,93 (-1,39 %)
     
  • Nikkei 225

    40 126,35
    -971,34 (-2,36 %)
     
  • HANG SENG

    17 826,97
    +87,56 (+0,49 %)
     
  • GBP/USD

    1,2998
    -0,0011 (-0,09 %)
     

Pays-Bas: Van Basten réclame l'arrêt du championnat après les violences à Amsterdam

@IconSport

Les scènes de chaos ayant entraîné l’arrêt de la rencontre entre l'Ajax Amsterdam et le Feyenoord Rotterdam ont laissé le monde du football quelque peu perplexe et abattu, ce week-end. Désabusé, le triple Ballon d’or, Marco Van Basten, n’a pas mâché ses mots à la télévision néerlandaise, ne voyant plus qu’une solution radicale pour mettre fin à cette maladie qui gangrène le football néerlandais: l’arrêt pur et simple du championnat aux Pays-Bas.

"Il s'agit d'une action délibérée. Les gens le font exprès. Ils ont un but à atteindre. Le match est arrêté, le plus important des Pays-Bas, et maintenant ? Ce n'est pas normal. Si nous ne pouvons pas nous comporter normalement dans les stades, peut-être devrions-nous tout simplement arrêter, s’est-il indigné (...) Si c'est si important, la politique devrait vraiment en faire un problème. Cela s'arrêtera un jour ou l'autre, cela ne peut plus durer, n'est-ce pas ? C'est de la folie."

Feyenoord menait 3-0 au moment de l’arrêt de la rencontre, brusquement interrompue après un peu moins d’une heure de jeu en raison de jets de fumigènes. Elle l’avait été une première fois pour la même raison juste avant la mi-temps. A l’extérieur du stade, des heurts ont éclaté, entraînant l’intervention de la police anti-émeutes. La porte d’entrée principale du stade Johan-Cruyff a été saccagée, des vitres ont été brisées. Des centaines de personnes identifiées par la police comme étant des supporters de l’Ajax, dont certains portaient des cagoules, ont jeté des pavés sur les policiers, blessant deux membres des forces de l’ordre. La police a utilisé des gaz lacrymogènes pour disperser la foule et rétablir l’ordre. Quinze personnes ont été arrêtées en marge de cette rencontre qui laissera des traces. La Ligue néerlandaise devra décider de faire rejouer le match ou de donner la victoire aux Rotterdamois de Feyenoord qui la réclame depuis dimanche soir.

PUBLICITÉ

"Il ne devrait pas être possible de rejouer ce match, a pesté Van Basten. Donnons la victoire 3-0 à Feyenoord, même s’ils diront qu’ils auraient pu gagner encore plus largement. Très bien, dans ce cas, donnons-leur la victoire sur le score de 5-0", a insisté l’ancien entraîneur de l’Ajax. Le football néerlandais est confronté depuis plusieurs années à des problèmes de violence entre supporters. Des incidents surviennent régulièrement dans ce "Klassieker" entre les deux clubs majeurs de la compétition. La saison dernière, le milieu de terrain de l'Ajax, Davy Klaassen, avait été blessé à la tête par un briquet lancé depuis les tribunes par un supporter de Feyenoord. D'autres matches de championnat impliquant le FC Utrecht, le FC Twente, les Go Ahead Eagles ou encore le RKC Waalwijk et le Sparta Rotterdam ont été interrompus en raison de faits de violences dans les tribunes.

Sacré champion des Pays-Bas à 36 reprises, l'Ajax Amsterdam est proie à une crise majeure depuis le début de la saison. Quatorzième de son championnat, à dix points du leader, le PSV Eindhoven, le club ajacide limoge à tour de bras cette année. Après le départ de son ancien directeur général Edwin Van der Sar en mai 2023, qui faisait suite à celui de Marc Overmars (ex-directeur sportif) en mai 2022, l'Ajax s'est séparé "avec effet immédiat" du directeur du football Sven Mislintat, qui occupait le poste depuis seulement quatre mois.

Article original publié sur RMC Sport