Marchés français ouverture 4 h 50 min
  • Dow Jones

    30 046,24
    +454,97 (+1,54 %)
     
  • Nasdaq

    12 036,79
    +156,15 (+1,31 %)
     
  • Nikkei 225

    26 581,98
    +416,39 (+1,59 %)
     
  • EUR/USD

    1,1909
    +0,0013 (+0,11 %)
     
  • HANG SENG

    26 889,84
    +301,64 (+1,13 %)
     
  • BTC-EUR

    15 917,77
    -109,20 (-0,68 %)
     
  • CMC Crypto 200

    375,66
    +5,91 (+1,60 %)
     
  • S&P 500

    3 635,41
    +57,82 (+1,62 %)
     

Pays-Bas : le gouvernement approuve un plan de sauvetage pour KLM

Source AFP
·1 min de lecture
Les pilotes de KLM ont accepté une réduction de salaire de cinq ans (illustration).
Les pilotes de KLM ont accepté une réduction de salaire de cinq ans (illustration).

La direction et les employés de KLM vont pouvoir souffler. Le gouvernement néerlandais a approuvé, mardi 3 novembre, un plan de sauvetage de plusieurs milliards d'euros pour la compagnie aérienne, très affectée par la crise du coronavirus, après que les pilotes eurent accepté une réduction de salaire de cinq ans.

Le ministre des Finances Wopke Hoekstra avait d'abord gelé samedi le déblocage de cette aide sous forme de prêts destinée à la branche néerlandaise d'Air France-KLM, face au refus du syndicat des pilotes VNV d'accepter cette réduction de salaire. Mais KLM a annoncé que le syndicat des pilotes avait cédé. Et le gouvernement a finalement déclaré qu'il était prêt à approuver l'octroi de cette d'aide étatique de 3,4 milliards d'euros (3,9 milliards de dollars).

Un plan d'économies rejeté par le ministre des Finances

« Des consultations intensives » entre KLM et les syndicats ont abouti à un « résultat positif », ont déclaré Wopke Hoekstra et la ministre des Infrastructures, Cora van Nieuwenhuizen, dans une lettre au Parlement. « Le cabinet peut donc accepter le plan de restructuration et l'a depuis confirmé au directoire de KLM », ont écrit les deux ministres.

Lire aussi Comment Air France a tué HOP !

KLM avait présenté la semaine dernière un plan d'économies au gouvernement, qui prévoyait une baisse des salaires des pilotes jusqu'en mars 2022 et du personnel navigant et au sol jusqu'au début 2023. Cependant Wopke Hoekstra avait refusé ce plan, en insistan [...] Lire la suite