Publicité
La bourse ferme dans 1 h 27 min
  • CAC 40

    7 736,79
    -127,91 (-1,63 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 965,25
    -69,18 (-1,37 %)
     
  • Dow Jones

    38 463,75
    -248,46 (-0,64 %)
     
  • EUR/USD

    1,0792
    -0,0022 (-0,21 %)
     
  • Gold future

    2 330,40
    -24,40 (-1,04 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 653,57
    -1 612,76 (-2,51 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 430,29
    +17,33 (+1,22 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,67
    +0,17 (+0,22 %)
     
  • DAX

    18 378,85
    -252,01 (-1,35 %)
     
  • FTSE 100

    8 167,38
    -48,10 (-0,59 %)
     
  • Nasdaq

    17 723,10
    +114,67 (+0,65 %)
     
  • S&P 500

    5 426,64
    +5,61 (+0,10 %)
     
  • Nikkei 225

    38 720,47
    -156,24 (-0,40 %)
     
  • HANG SENG

    18 112,63
    +174,79 (+0,97 %)
     
  • GBP/USD

    1,2779
    -0,0020 (-0,16 %)
     

Aux Pays-Bas, un détective privé retrouve un Van Gogh volé pendant la pandémie

Le détective Arthur Brand avec le tableau « Le jardin du presbytère de Nuenen au printemps », de Van Gogh, dérobé le 30 mars 2020
HANDOUT / AFP

PAYS-BAS - Un détective d’art néerlandais a retrouvé un précieux tableau de Vincent van Gogh qui avait été volé dans un musée pendant le confinement en raison de la pandémie de coronavirus il y a trois ans et demi, ont confirmé les forces de l’ordre ce mardi 12 septembre.

« Arthur Brand, en coopération avec la police néerlandaise, a résolu ce problème », a déclaré à l’AFP Richard Bronswijk, de l’unité de lutte contre les crimes relatifs à des oeuvres d’art de la police néerlandaise. « C’est définitivement le vrai, cela ne fait aucun doute », a-t-il ajouté à propos du tableau.

Le détective a pris possession lundi du tableau disparu, Le jardin du presbytère de Nuenen au printemps, de 1884, à son domicile d’Amsterdam. L’œuvre, dont la valeur est estimée entre trois et six millions d’euros, avait été dérobée au musée Singer Laren le 30 mars 2020 lors d’un braquage qui a fait les gros titres dans le monde entier.

PUBLICITÉ

Arthur Brand, surnommé « l’Indiana Jones du monde de l’art » pour avoir retrouvé la trace d’une série d’œuvres disparues de grande envergure, a déclaré que ses appels fréquents, ainsi que ceux de la police néerlandaise, pour les restituer ont finalement porté leurs fruits lorsqu’un homme, dont l’identité n’a pas été révélée pour sa propre sécurité, a remis au détective le tableau dans un sac IKEA bleu, recouvert de papier bulle et rangé dans une taie d’oreiller.

« Je n’arrivais pas à y croire »

Un clip vidéo fourni par le détective le montrait en train de déballer le tableau dans son salon, sidéré par la découverte. « Confirmer qu’il s’agissait bien du Van Gogh volé a été l’un des plus grands moments de ma vie », a déclaré Arthur Brand à l’AFP. « Je n’arrivais pas y croire », a-t-il poursuivi.

Des images vidéo de la police néerlandaise diffusées peu après le cambriolage montraient un cambrioleur défonçant une porte vitrée du musée près d’Amsterdam au milieu de la nuit, avant de s’enfuir avec le tableau caché sous son bras droit.

En avril 2021, la police a arrêté un homme, identité par les médias néerlandais comme Nils M. pour le vol. Il a ensuite été reconnu coupable et condamné à huit ans de prison.

Nils M. a également été condamné pour avoir volé un chef-d’œuvre de Frans Hals intitulé Deux jeunes hommes riant lors d’un autre braquage.

« Après quelques mois, j’ai appris auprès d’une source issue du monde criminel qui était celui qui avait acheté le Van Gogh » à Nils M, a déclaré Arthur Brand, qui s’est fait connaître grâce à ses remarquables récupérations d’œuvres d’art volées, notamment les statues en bronze des Chevaux d’Hitler, un Picasso un tableau et une bague ayant appartenu à Oscar Wilde.

Cet homme était actuellement derrière les barreaux pour une affaire distincte impliquant l’importation et l’exportation à grande échelle de cocaïne, a précisé le détective d’art.

Les médias néerlandais ont identifié l’homme comme étant Peter Roy K., qui a été condamné à 12 ans de prison en tant qu’acheteur, souhaitant utiliser le tableau comme garantie pour négocier une réduction de sa peine.

Arthur Brand a confirmé l’identité de Peter Roy K., ajoutant qu’il avait insisté pour qu’il n’y ait « aucun accord pour une réduction de peine ».

L’endroit où se trouve le tableau Van Gogh était encore inconnu il y a deux semaines, lorsque le détective a été contacté par un homme lui disant qu’il voulait le rendre.

Après une négociation, Arthur Brand a persuadé l’homme - qui, selon le détective, n’avait « rien à voir avec le vol » - de restituer l’œuvre d’art qui date du début de la carrière de Van Gogh, avant que l’artiste prolifique ne se lance dans ses peintures post-impressionnistes comme les Tournesols et ses autoportraits saisissants.

« L’homme m’a dit : ’Je veux rendre le Van Gogh. Cela m’a causé énormément de soucis’», car il ne pouvait pas être utilisé comme monnaie d’échange, a déclaré Arthur Brand. « Grâce à une opération menée en étroite coordination avec la police néerlandaise, nous avons récupéré le tableau », s’est-il félicité le détective.

Le Van Gogh a été restitué au directeur du musée de Groningue qui l’avait prêté au musée Singer Karen.

Le tableau Deux jeunes hommes riant de Frans Hals reste quant à lui toujours porté disparu, mais Arthur Brand a exprimé l’espoir qu’il soit également restitué bientôt.

À voir également sur Le HuffPost :

Le British Museum secoué par une rocambolesque affaire de vol, une « pagaille », reconnaît son président

Derrière «The Duke», l’histoire vraie et improbable du vol d’un Goya à la National Gallery de Londres