Marchés français ouverture 3 h 45 min
  • Dow Jones

    33 823,45
    -210,22 (-0,62 %)
     
  • Nasdaq

    14 161,35
    +121,67 (+0,87 %)
     
  • Nikkei 225

    29 107,98
    +89,65 (+0,31 %)
     
  • EUR/USD

    1,1926
    +0,0016 (+0,13 %)
     
  • HANG SENG

    28 731,87
    +173,28 (+0,61 %)
     
  • BTC-EUR

    31 788,64
    -1 031,63 (-3,14 %)
     
  • CMC Crypto 200

    940,20
    -29,68 (-3,06 %)
     
  • S&P 500

    4 221,86
    -1,84 (-0,04 %)
     

Les Pays-Bas condamnent Carlos Ghosn à rembourser Nissan et Mitsubishi

·1 min de lecture

Vents contraires pour Carlos Ghosn. Accusé de fraude, l'ancien dirigeant automobile va devoir rembourser près de cinq millions d'euros de rémunérations à l'alliance Nissan-Mitsubishi, a statué la justice néerlandaise. Carlos Ghosn avait intenté une action en justice contre l'entreprise, contrôlée par une société holding néerlandaise, pour contester ce qu'il qualifie de licenciement illégal. Il réclamait 15 millions d'euros de compensation. Mais le tribunal d'Amsterdam a déclaré qu'aucun contrat ne liait l'entreprise au magnat déchu de l'automobile et que ce dernier n'avait pas droit aux sommes perçues.

"Il manquait la permission nécessaire du conseil d'administration", a déclaré le tribunal dans un communiqué. Le tribunal a précisé que le contrat précédent, qui avait débuté en juillet 2012, avait expiré en avril 2018 et que Ghosn devait désormais rembourser les salaires qu'il avait touchés entre avril et novembre 2018, soit près de cinq millions d'euros. Le Libano-franco-brésilien avait été arrêté en novembre 2018 au Japon et s'était retrouvé poursuivi pour quatre chefs d'accusation: deux pour des revenus différés non déclarés aux autorités boursières par Nissan, et deux autres pour abus de confiance aggravé.

>> A lire aussi - Carlos Ghosn charge la France, le Japon, Renault et Nissan dans un livre

M. Ghosn a toujours clamé son innocence et dénoncé un complot fomenté par certains hauts cadres du constructeur automobile japonais pour le faire tomber. Après plusieurs mois de détention (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Voiture électrique, autopartage... les ambitions de BMW
Permis probatoire : principe, durée et nombre de points
La voiture à hydrogène n’est “pas une solution miracle” face aux défis de la transition énergétique
Auto : Renault, Stellantis (Peugeot)... les ventes d'avril restent décevantes
Un vendeur à découvert mise gros sur la chute de Tesla en Bourse

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles