La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 169,41
    +3,69 (+0,06 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 978,84
    +1,01 (+0,03 %)
     
  • Dow Jones

    33 800,60
    +297,03 (+0,89 %)
     
  • EUR/USD

    1,1905
    -0,0016 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    1 744,10
    -14,10 (-0,80 %)
     
  • BTC-EUR

    50 918,44
    +1 129,29 (+2,27 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 235,89
    +8,34 (+0,68 %)
     
  • Pétrole WTI

    59,34
    -0,26 (-0,44 %)
     
  • DAX

    15 234,16
    +31,48 (+0,21 %)
     
  • FTSE 100

    6 915,75
    -26,47 (-0,38 %)
     
  • Nasdaq

    13 900,19
    +70,88 (+0,51 %)
     
  • S&P 500

    4 128,80
    +31,63 (+0,77 %)
     
  • Nikkei 225

    29 768,06
    +59,08 (+0,20 %)
     
  • HANG SENG

    28 698,80
    -309,27 (-1,07 %)
     
  • GBP/USD

    1,3706
    -0,0029 (-0,21 %)
     

Pays-Bas : le choix d'une traductrice blanche pour la poétesse Amanda Gorman suscite un tollé, la traductrice démissionne

franceinfo Culture avec agences
·1 min de lecture

Face aux critiques, la jeune écrivaine néerlandaise Marieke Lucas Rijneveld, 29 ans, a jeté l'éponge. Elle a démissionné de son poste de traductrice de la poétesse Amanda Gorman, la jeune star afro-américaine de l'investiture de Joe Biden, après un tollé autour du fait qu'un traducteur noir n'a pas été choisi.

Marieke Lucas Rijneveld, devenue l'an dernier plus jeune lauréat du prix international Booker pour son roman L'Inconfort du soir, avait été choisie pour cet emploi de traduction par l'éditeur néerlandais Meulenhoff. Mais après des critiques aux Pays-Bas sur le choix d'une traductrice blanche, Marieke Lucas Rijneveld, qui utilise le pronom non binaire "iel" (signifiant ainsi qu'elle ne s'identifie pas en termes de genre, ni féminin ni masculin), a annoncé sa démission de son poste de traductrice de l'œuvre de Gorman The Hill We Climb.

"Mon cœur et mon esprit sont toujours remplis des événements de ces derniers jours", a déclaré Marieke Lucas Rijneveld lundi soir 1er mars sur son compte Twitter (communiqués en néerlandais), ajoutant vouloir publier un poème sur la polémique de ces derniers jours, intitulé La poésie unit, réconcilie et guérit.

Des critiques sur les réseaux sociaux, un choix jugé "incompréhensible" par une militante noire

Le choix en tant que traducteur de Marie Lucas Rijneveld - dont le roman décrit les effets d'une tragédie sur une famille religieuse d'éleveurs bovins, du point de vue d'une jeune fille - avait déclenché de vives réactions sur les (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi